×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Textile: 2005 approche, l'Europe s'inquiète

Par L'Economiste | Edition N°:1722 Le 10/03/2004 | Partager

. Le Maroc lui aussi engagé à se repositionnerDes inquiétudes commencent à poindre du côté du textile-habillement européen. La perte de vitesse de l'industrie de l'amont et le renforcement du mouvement de délocalisation vers les pays à bas salaires (Maroc, Tunisie PECOS…) ont poussé les professionnels à se mobiliser. Et ce n'est pas les seules appréhensions. A l'instar du Maroc, mais aussi de l'espace euromed dans son ensemble, l'Union européenne craint également la déferlante asiatique à partir de janvier 2005 en raison du fameux démantèlement de l'Accord multi-fibres (Cf.www.leconomiste.com). Si les retombées de la suppression des quotas peuvent être bénéfiques pour le Maroc (les donneurs d'ordre vont rechercher la proximité et la réactivité pour des séries courtes et des réassorts fréquents), elles risquent cependant de l'être beaucoup moins pour les opérateurs européens. Aussi, Pascal Lamy, commissaire européen a-t-il réuni pour la première fois, le 5 mars à Bruxelles, le groupe de haut niveau “Textile“, afin de définir les mesures à prendre pour améliorer la compétitivité au sein de l'industrie européenne. Et d'assister la mise en oeuvre des politiques industrielles et commerciales dans ce secteur, au sein d'une Europe élargie. Les recommandations concernaient particulièrement la compétitivité du secteur, étroitement liée à la recherche et l'innovation, l'éducation, la formation et l'emploi, la politique commerciale, la protection des droits de propriété intellectuelle, l'étiquetage et la coopération industrielle. C'est aussi, même si des différences résident dans l'approche, la démarche entreprise au Maroc depuis plus d'un an par les professionnels du secteur, études stratégique et filières à l'appui et dont les premiers plans d'accompagnement ont été mis en route par une équipe de coaching. L'essentiel est de savoir gérer une industrie en mutation. C'est aussi ce qu'en pense le groupe de haut niveau, selon qui «le défi consiste à capitaliser sur les atouts existants dans une industrie en transition et agir dans les domaines qui permettront d'améliorer la compétitivité». Au Maroc aussi bien qu'en Europe, le secteur textile continue d'être une locomotive pour l'économie. Aussi faut-il le traiter comme il se doit. Et pour les Européens, «en 2005, les quotas d'importation vont disparaître mais pas l'intérêt pour cette industrie. Tout en veillant à ce que les pays en voie de développement et notamment les plus pauvres participent de manière effective au système mondial d'échanges. Les négociations en cours dans le cadre de l'agenda de Doha de l'OMC seront décisives à cet égard”, est-il ajouté. L'industrie communautaire du textile peut prospérer, à condition qu'elle investisse dans de nouveaux procédés de production, dans des systèmes de conception et de fabrication innovants ainsi que dans la formation et les compétences. Ce qui est valable aussi pour le Royaume. Sauf que le pari marocain se situe au niveau de la créativité, la réactivité et la capacité à offrir des produits finis à forte valeur ajoutée.«Si les retombées de la suppression des quotaspeuvent être bénéfiques pour le Maroc, ellesrisquent cependant de l'être beaucoup moins pour les opérateurs européens«Radia LAHLOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc