×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Temps du Maroc: Les premiers accords signés

    Par L'Economiste | Edition N°:469 Le 23/03/1999 | Partager

    · Lancement hier du volet économique...

    · ...et inauguration aujourd'hui d'un centre d'affaires à Paris

    · Le moment fort de la première journée, l'annonce du retrait de la candidature de M. Hassan Abouyoub au poste de directeur général de l'OMC


    Le volet économique du Temps du Maroc a été ouvert hier à Paris. Contrairement à ce qui était prévu, le Premier ministre, M. Abderrahman Youssoufi, ne s'est pas déplacé pour donner le coup d'envoi(1). La salle Pierre Mendès-France au Ministère français de l'Economie, des Finances et de l'Industrie a accueilli près de 320 personnes. Du côté marocain, ont assisté à cette cérémonie MM. Fathallah Oualalou, Alami Tazi et Ahmed Lahlimi, des directeurs d'établissements publics et des hommes d'affaires. C'est dire que la manifestation revêt une importance considérable aux yeux des responsables marocains qui veulent surtout effacer la mauvaise image qui a accompagné l'organisation de "Temps du Maroc". Des voix se sont en effet élevées dernièrement pour dénoncer l'absence d'une véritable politique de communication de la part des organisateurs.
    Le volet économique se poursuit aujourd'hui avec l'inauguration d'un centre d'affaires à Paris. Cette structure est destinée à donner un coup de fouet aux relations économiques entre le Maroc et la France.

    Un fonds de garantie pour la mise à niveau


    Elle se veut un espace d'information et d'assistance aux opérateurs économiques des deux rives, permettant de présenter les secteurs porteurs et les niches à développer, est-il souligné. Plusieurs personnalités sont prévues pour l'inauguration. Il s'agit notamment de MM. André Azoulay, conseiller de SM le Roi Hassan II pour les Affaires Culturelles, Fathallah Oualalou, ministre de l'Economie et des Finances, et M. Alami Tazi, ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat.
    Le Centre restera ouvert pendant toute la durée de Temps du Maroc.
    Le moment fort de la journée d'hier est la signature de plusieurs accords. Il s'agit d'un Fonds de Garantie pour la mise à niveau, d'un contrat de refinancement de 1 milliard de FF et d'une ligne de crédit de 200 millions de FF en faveur des PME marocaines. Le contrat d'application de la convention-cadre entre le Maroc et le groupe Accor a été également signé.
    Le programme de la journée s'est poursuivi l'après-midi avec l'organisation de six ateliers. Les thèmes discutés ont porté notamment sur "l'impact de l'Euro sur les échanges commerciaux dans l'espace méditerranéen", "l'industrie du tourisme", "la gestion privée des infrastructures" et "la valorisation de l'agro-industrie et des produits de la pêche".
    La journée a connu la projection d'un film institutionnel représentant les expériences réussies de partenariats économiques franco-marocains. Pour illustrer ces réussites, le choix des organisateurs s'est porté notamment sur les groupes Accor et Lafarge.


    Hassan Abouyoub parmi les participants


    L'événement qui a marqué le plus le lancement du volet économique de Temps du Maroc a été l'annonce du retrait de la candidature de M. Hassan Abouyoub au poste de directeur général de l'Organisation Mondiale du Commerce (voir aussi notre rubrique De Bonnes Sources). M. Abouyoub qui était présent à ce lancement a été salué par des participants. "Nous sommes tous fiers du parcours de M. Abouyoub", a souligné M. André Azoulay lors d'une conférence de presse.

    Adil BOUKHIMA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc