×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Gaz: L'augmentation des prix à Casablanca évitée grâce à un nouveau centre emplisseur

    Par L'Economiste | Edition N°:469 Le 23/03/1999 | Partager

    · Le projet a coûté 60 millions de DH

    · Une conception "humanisée"

    · Plus de 22 millions de DH d'augmentation annuelle épargnés


    Un centre emplisseur à quelques kilomètres de Casablanca. Après son centre de Bouâarfa, la société Dimagaz a inauguré il y a quelques jours sa deuxième unité dans la localité de la Commune de Sidi Hajjaj Oued Hassar dans la Préfecture de Sidi Bernoussi-Zenata. M. Youssef Tahiri, ministre de l'Energie et des Mines, a inauguré lui-même l'unité. Le centre s'étale sur une superficie d'environ cinq hectares. Sa capacité s'élève à environ dix mille tonnes par an. "Une capacité qui est amenée prochainement à s'étendre pour atteindre environ 30.000 tonnes", précise M. Najib El Jerari, directeur général de Dimagaz.
    Financé par la BNDE à hauteur de 65%, le projet a nécessité une enveloppe financière d'environ 60 millions de DH. Construite en dix mois, la nouvelle unité se compose de quatre cigares de 150 mètres cubes (dont 3 pour le butane et 1 pour le propane), 3 pompes et trois compresseurs.
    Le centre dispose de plusieurs dispositifs de sécurité dont une salle de pompes adossée à un bassin d'eau de 1.500 mètres cubes. "Mais la sécurité est avant tout un réflexe", précise M. Ahmed El Jerari, architecte du projet. L'innovation de ce nouveau centre doit en effet beaucoup à sa composition. "La nouvelle unité a été conçue comme un corps humain dont la colonne vertébrale est un axe symétrique (sous forme de passerelle entre tous les équipements) et la tête pensante la guérite (tableau de bord du centre)", explique l'architecte. Le centre a été en effet édifié de telle façon que l'accès soit aisé entre le hall d'emplissage et les différentes unités.

    "Grâce à ce centre, le consommateur casablancais pourra toujours bénéficier des privilèges de la zone zéro", souligne M. El Jerari. Dans le jargon des gaziers, la zone zéro est celle où se trouve le centre d'emplissage. En termes simples, le consommateur casablancais n'aura pas à payer les frais de transport incorporés dans le prix de vente. "Le consommateur qui se trouve dans le périmètre urbain pourra toujours avoir une bobine de gaz de 12 kg à 39 DH et une bobine de trois kilos à 10 DH. La proximité du centre de la ville de Casablanca (20% de la consommation de gaz) épargnera au consommateur une augmentation de plus de 22 millions de DH par an", explique toujours M. El Jerari. Dans la zone 1 (Zone loin du périmètre urbain), le prix de la bobine de 12 kg est évalué à 40,34 DH, alors que celui de la bobine de 3 kg est de 10,34 DH.

    Nadia LAMLILI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc