×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    TangerMed: Le Fades finance les travaux d’extension

    Par L'Economiste | Edition N°:2885 Le 21/10/2008 | Partager

    . 1,5 milliard de DH pour l’extension du complexe portuaire Et de deux! L’extension du complexe portuaire TangerMed commence à prendre forme et à drainer les financements. L’Agence Spéciale Tanger Méditerranée vient de s’assurer le financement d’une partie de l’investissement. 1,5 milliard de DH (180 millions de dollars US), c’est le montant du contrat de prêt signé vendredi dernier avec le Fonds arabe pour le développement, Fades. Ce montant devra servir à financer les travaux d’extension du port dans le cadre du projet TangerMed II. Ce port de 5 millions de conteneurs de capacité sur un linéaire de 2.800 mètres de quais devra entrer en service à l’horizon 2012. Son coût total est estimé à 15 milliards de DH. Il devra porter la capacité totale de TangerMed à plus de 8 millions de conteneurs normalisés, catapultant la plate-forme portuaire au premier rang des ports méditerranéens et devançant son voisin ibérique, Algésiras. Son entrée en service est prévue pour 2012, sa capacité nominale étant pleinement exploitée vers 2015. Il sera situé à l’ouest de TangerMed I dont il sera séparé par le port roulier, qui entrera en service dès septembre 2009. Il comptera avec trois quais à conteneurs d’une capacité totale de cinq millions d’unités. L’investissement estimé pour TangerMed II sera de près de 15 milliards de DH. La nécessité de mettre en place une telle extension est vitale selon TMSA. Il s’agit de parer à la saturation prévue de TangerMed à l’horizon 2015. A cette date, le port devrait travailler à plein rythme. Mais il est impérieux, selon l’opérateur public, de mettre en place une extension et démontrer l’évolutivité du port bien avant son engorgement et ce afin de rassurer les opérateurs. A la suite d’un road show, il s’est avéré qu’il y a un réel intérêt de la part des opérateurs mondiaux pour ce projet. Un intérêt confirmé par un appel d’offres au terme duquel les deux quais, 3 et 4, ont été attribués à deux groupements de renommée mondiale. Le terminal 3, d’une capacité de 3 millions de conteneurs EVP et comprenant 1.600 mètres de quais et 78 ha de terre-pleins a été attribué au groupement formé par Maersk, APM Terminals et Akwa Group. La capacité de ce terminal sera principalement dédiée à la compagnie Maersk Line.Le terminal 4, d’une capacité de plus de 2 millions de conteneurs EVP et comprenant 1.200 mètres de quais et 54 ha de terre-pleins, a été attribué quant à lui au groupement formé par PSA (Singapour), Marsa Maroc et SNI. Ce terminal, de type «Common User», sera ouvert à un large éventail de compagnies maritimes nationales et internationales.De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc