×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Situation des retenues de barrages au 14 novembre 1995

    Par L'Economiste | Edition N°:204 Le 16/11/1995 | Partager

    Les pluies enregistrées au cours des trois derniers jours ont engendré des apports d'eau faibles évalués à près de 23 Mm3. Ils ont particulièrement concerné les barrages suivants:

    Lalla Takerkoust: 3,684Mm3

    SMB Abdellah: 3,900Mm3

    Al Massira: 3,177Mm3

    Bin El Ouidane: 2,470Mm3

    Oued El Makhazine: 2,246Mm3

    Allal El Fassi: 1,632Mm3

    El Kansera: 1,473Mm3

    Abdelmoumen: 0,725Mm3

    Ibn Battouta: 0,700Mm3

    Smir: 0,363Mm3

    Nakhla: 0,128Mm3

    Hachef: 0,100Mm3

    Malgré les précipitations relativement importantes, les apports d'eau générés ont été faibles pour les raisons suivantes:

    - après près de 20 mois secs, la capacité de rétention du sol est très importante. On estime la pluie nécessaire pour la saturation du sol à plus de 60mm;

    - l'intensité pluviométrique observée au niveau des bassins versants a été relativement faible (moins de 10 mm par heure).

    Les pluies enregistrées au niveau des périmètres d'irrigation ont permis de réduire d'une manière significative les prélèvements d'eau d'irrigation au niveau des périmètres du Loukkos, du Gharb, du Beht des Doukkala et du N'Fis.

    Le volume global d'eau stocké actuellement au niveau de l'ensemble des barrages est évalué à près de 2.315 millions de m3, soit un taux de remplissage global de 23,2%.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc