×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Selon le BIT : Les salariés agricoles sont les plus pauvres

    Par L'Economiste | Edition N°:248 Le 03/10/1996 | Partager


    Les salariés agricoles sont les plus pauvres, selon le rapport du Bureau International du Travail (BIT) préparé pour la réunion tripartite (représentants des employeurs, des travailleurs et des gouvernements) qui vient de se dérouler du 23 au 27 septembre. Ce rapport, intitulé «Les ouvriers agricoles: conditions d'emploi et de travail», relève en effet que les salaires perçus par les ouvriers agricoles ne leur assurent même pas le minimum vital. «Les ouvriers occupent la plupart du temps des emplois occasionnels, travaillent dans des conditions précaires et sont dépourvus, ou presque, de protection sociale», est-il précisé dans le document.
    Par ailleurs, les salariés agricoles sont sous-employés. Ils ne travaillent en moyenne que 175 jours par an. Les journées de travail sont longues et la durée hebdomadaire est souvent supérieure à 45 heures. En outre, les conditions de travail sont souvent dangereuses. Dans le secteur agricole, les taux d'accidents et de lésions mortelles sont supérieurs à ceux d'autres secteurs, et les possibilités d'indemnisation minimes. Toujours selon le BIT, le travail des femmes dans le secteur agricole est en augmentation. Elles représentent aujourd'hui 20 à 30% du total des salariés agricoles. Les enfants ne sont pas en reste, notamment dans les pays en développement. Ils constituent dans ces pays jusqu'à 30% de la main-d'oeuvre agricole. Même si les échanges internationaux de produits agricoles ont augmenté à un rythme annuel d'environ 3% durant les 120 dernières années, observe le rapport, les salariés n'en ont pas bénéficié.
    Une autre étude concernant 12 pays en développement à forte population rurale révèle que trois pays (Egypte, Maroc et Pakistan) comptent moins de 25% de ruraux pauvres.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc