×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Salon du cheval
    Un projet de parc d’expositions

    Par L'Economiste | Edition N°:3387 Le 20/10/2010 | Partager

    . 390 millions de DH pour sa réalisation. Une superficie de 46 ha et une capacité de 600 chevaux. La manifestation se poursuit jusqu’au 24 octobreLes passionnés des arts équestres étaient bien au rendez-vous hier mardi à El Jadida à l’ouverture du Salon du cheval. Cette 3e édition se poursuivra jusqu’au 24 octobre. Aussi, quelque 250.000 visiteurs sont attendus à ce rendez-vous devenu incontournable et auquel prennent part 80 exposants spécialisés dans divers métiers liés au cheval (sellerie, boxes, transport...) et plus de 700 chevaux des différentes races (barbe, arabe-barbe, pur sang-arabe, anglo-arabe et pur). La cérémonie d'ouverture du Salon a été présidée, lundi dernier, par SM le Roi Mohammed VI. A cette occasion, le Souverain a rendu visite aux différents espaces et stands du salon. Il a aussi suivi des spectacles d'art équestre et des exhibitions de fantasia marocaine (Tbourida) ainsi que des spectacles donnés par un régiment de la cavalerie de la garde républicaine française. Des explications lui ont été également fournies sur le nouveau parc d'expositions d’El Jadida. Il s’agit d’un projet dont le coût est estimé à 390 millions de DH et qui sera mis en œuvre en 24 mois sur une surface de plus de 46 ha, dont 20.000 m2 dédiés aux expositions. D'une capacité d'accueil de 600 chevaux, le futur parc comportera des espaces d'exposition et de tbourida, des structures d'accueil, un village d'enfants et des dépendances administratives. Ce projet a pour objectif de constituer une vitrine phare dédiée à la promotion du patrimoine équestre du Royaume sous ses diverses facettes. Le futur parc multifonctions devrait également abriter le Salon du cheval d'El Jadida et impulser, donc, les activités culturelles et socio-économiques liées à la filière équine dans la région. Organisé par l'Association du salon du cheval sous le thème «Le cheval barbe au Maroc et à l'international», le Salon propose un espace d'exposition constitué de sept villages dédiés à l'institutionnel, à l'international, aux sponsors, aux artisans, aux arts et à la culture, aux éleveurs et au commercial. L'espace consacré au Salon du cheval s'étend sur une superficie totale de 9 hectares dont 20.000 m2 carrés couverts et 3 hectares réservés à l'espace «tbourida». La France est l’invité d’honneur de cette édition. A cette occasion, l’ambassade de France a organisé une visite de la Garde républicaine française, par deux cavaliers de la garde et en présence du Général Schneider, Général et Commandant de la Garde républicaine française. Cette année est aussi marquée par la participation de professionnels, de représentants de régions et de plusieurs institutions. L’objectif est de célébrer le cheval sous ses diverses facettes et de mettre en évidence la place du patrimoine équin aussi bien sur le plan national qu'international. Y prennent part aussi les représentants d'une vingtaine de pays arabes et européens notamment l'Arabie saoudite, le Qatar, la Tunisie, la Belgique et la Hongrie. Dans l'ensemble, le Salon s'articule autour de deux principaux axes, à savoir la valorisation des traditions équestres et le développement des métiers liés à la filière équine. Les organisateurs de cet évènement veulent mettre en évidence la place prépondérante du cheval dans l'histoire ainsi que la dimension socio-économique qu'a revêtue ce noble animal au fil des siècles.B. S.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc