×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Résultats sociétés cotées
    SNI: Légère hausse du chiffre d’affaires

    Par L'Economiste | Edition N°:1987 Le 28/03/2005 | Partager

    . La contribution de Lafarge Maroc baisse légèrement . Les amortissements de la nouvelle unité, Tétouan II, pèsent lourdLe chiffre d’affaires consolidé comparable de la Société nationale d’investissement (SNI) enregistre une progression de 1,5% par rapport à l’exercice 2003 à 1,73 milliard de DH en 2004. Une hausse résultant, selon le management de l’ONA, de l’amélioration du chiffre d’affaires consolidé de Longométal Afrique. Ce qui atténue l’impact négatif de la taxe sur le ciment sur le CA du groupe Lafarge Maroc,. Le résultat d’exploitation consolidé comparable enregistre une progression de 0,6% par rapport à l’exercice 2003 (564 millions contre 560 millions de DH) grâce au redressement de Longométal Afrique et à la baisse des charges d’exploitation du holding SNI. Quant au résultat net part du groupe (RNPG), il est en retrait à 345 millions de DH suite à la baisse de la contribution du groupe ONA. La part de l’activité des matériaux de construction (Lafarge) est également en légère baisse, vu le poids des amortissements de la nouvelle unité de production de Tétouan II et de l’impact de la taxe spéciale sur le ciment. Quant à la contribution de SNI, portefeuilles et autres métiers, au RNPG, elle affiche un recul important par rapport à 2003. Rappelons que cet exercice intégrait la plus-value réalisée sur la cession du groupe Brasseries du Maroc ainsi que des dividendes exceptionnels reçus des filiales non consolidées. La capacité d’autofinancement consolidé ressort en hausse de 18,9% par rapport à 2003. La remontée de cash des filiales mises en équivalence, notamment du groupe ONA, y est pour beaucoup. L’endettement net consolidé du groupe passe de 50,3 millions à 503,8 millions de DH fin 2004. “Cette évolution s’explique essentiellement par la progression des investissements du groupe, notamment le renforcement dans ONA et dans Attijariwafa bank”, explique Saâd Bendidi, PDG de l’ONA. Un dividende de 26 DH par action sera proposé à l’AGO.Pour ce qui est des comptes sociaux, le résultat net de SNI SA s’élève à 320,1 millions de DH contre 841,7 millions de DH en 2003. Rappelons que ce dernier intégrait des dividendes exceptionnels et des plus-values sur cessions de titres. L’endettement net de SNI SA augmente de 7,9% par rapport à l’année précédente en conséquence des investissements financiers réalisés par SNI. Côté perspectives, les responsables de ONA/SNI estiment que les résultats opérationnels et le RNPG devraient s’inscrire en amélioration en 2005. La poursuite de l’effort d’optimisation des rendements industriels et la finalisation du projet d’extension de capacité à Bouskoura sont en programme pour Lafarge Maroc. La poursuite du redressement de Longométal par l’amélioration de la rentabilité ainsi que la restructuration de Leader Food figurent également dans les perspectives de SNI. F. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc