×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Rachat de nom de domaine: Jackpot ou coup de bluff?

Par L'Economiste | Edition N°:986 Le 30/03/2001 | Partager

. Après un an d'existence, une start-up marocaine reçoit une offre très importante pour le rachat d'un de ses sites“Tout est arrivé très vite, j'ai à peine le temps de saisir les événements”, souligne M. Younes Mokhlis, 33 ans, directeur de la société Régional Connect qui s'apprête à devenir une légende de la Net économie marocaine. Selon lui, la société anglaise Softvianet Ltd, éditrice du site www.softbynet.com, vient de lui proposer par e-mail une coquette somme pour le rachat d'un nom de domaine. Contactée par téléphone, Softvianet Ltd, a affirmé avoir pris contact avec M. Mokhlis, mais n'avoir fait aucune offre commerciale.Le 17 mars dernier, un mail “étrange” atterrit dans l'ordinateur de M. Mokhlis: “Je m'appelle... je suis surpris par le pseudo code/charte graphique que vous utilisez avec le site d'e-commerce http: //wwww.softbynet.com. Il semblerait qu'il s'agisse de plagiat”. Régional Connect édite bien un site qui s'appelle... www.softbynet.ma!!! Sur la page de garde, il est écrit que c'est le premier site marocain de logiciels... et c'est tout. Selon les concepteurs, le site n'est pas encore opérationnel. Par contre, celui de la société anglaise, spécialisé dans la vente de logiciels on line, propose des milliers de solutions informatiques.“J'ai été surpris par ce mail, j'ai consulté des amis qui m'ont recommandé d'entrer en contact avec cette société”, raconte M. Mokhlis. Aussitôt dit, aussitôt fait, il envoie une réponse à Softvianet Ltd. Cette dernière a répondu sur le champ par un deuxième mail, “... Vous avez purement et simplement fait du copier/coller d'une partie du code source de notre site Web”, accusait le correspondant de l'Angleterre. M. Mokhlis, assisté par ses amis, décide alors de lever le ton d'un cran: “Faites-moi une proposition pour le rachat du nom de domaine avec la possibilité de mettre en place la même chose au Maroc”, a-t-il répondu. Surprise: selon un mail montré par M. Mokhlis, le 18 mars, les éditeurs de softbynet.com lui aurait proposé des millions de francs en échange “d'une cession totale de cette activité en utilisant ce nom au Maroc”. Pour l'histoire, M. Mokhlis a créé son entreprise avec un petit capital en février 2000. “Régional Connect” avait, selon lui, pour vocation principale d'accompagner Maroc Connect dans sa stratégie de développement: Ouvrir des antennes dans différentes villes du Royaume et commercialiser les produits Wanadoo. En plus, la jeune société commercialise des outils informatiques et fait de la conception de sites sur Internet. “J'ai trouvé le nom de domaine softbynet comme une évidence par rapport à mon activité, j'allais aussi l'appeler softbyweb”, affirme M. Mokhlis. Il n'hésite pas à raconter son parcours depuis l'obtention d'un baccalauréat technique du lycée Al Khaouarizmy à Casablanca. Parti en “touriste” en France en 1987, il réussit à avoir une inscription pour des études supérieures. M. Mokhlis a touché le clavier pour la première fois en préparant un DUT. Avec ses amis marocains, il achète un ordinateur pour pouvoir étudier chez soi et rattraper le retard enregistré en informatique par rapport à leurs collègues français. En 1994, M. Mokhlis rentre au Maroc et travaille dans plusieurs sociétés dont “GSI Maroc” dont il garde de bons souvenirs. En 1996, il crée le premier cybercafé du Maârif, à Casablanca. “J'ai démarré avec un poste. Au bout de deux mois, j'en avais 6!”, affirme-t-il. Quelques mois après, il se trouve obligé d'abandonner ce projet à cause des différends avec des associés. Après avoir travaillé dans un groupe scolaire, il crée en février 2000 “Régional Connect” avec un petit capital. En enregistrant le nom de domaine softbynet.ma, M. Mokhlis aura mis la main sur le jackpot. Les négociations entre M. Mokhlis et Softvianet Ltd commencent le 24 avril prochain. Le montant exact de la transaction et les modalités de “collaboration” seront finalisés probablement en France ou en Angleterre. A suivre...


Loterie

Comme dans la loterie “traditionnelle”, l'enregistrement des noms de domaines sur Internet devient un jeu amusant et qui peut rapporter gros! Avant le Net, c'était l'enregistrement des noms auprès des services du registre du commerce. Il y a une dizaine d'années, le journal que vous avez entre les mains a dû racheter le nom “L'Economiste”, qui était déjà déposé. Bizarrement (et heureusement), le nom de domaine leconomiste.com était resté non enregistré et ce, au niveau mondial! Anouar ZYNE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc