×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse : Unimer clôture à 705 DH

Par L'Economiste | Edition N°:986 Le 30/03/2001 | Partager

. Plus forte hausse: Diac Salaf avec +4,86%. Plus forte baisse: Auto Nejma avec -4,32%La place de Casablanca a clôturé l'avant-dernière séance de la semaine avec une baisse. L'IGB s'étant déprécié de 0,34% à 697,18 points ramenant la performance annuelle à 5,89%. Les volumes se sont quelque peu appréciés par rapport à la veille principalement réalisés par le marché central. Celui-ci a drainé plus de 41 millions de DH dopé essentiellement par les transactions qui ont concerné Unimer. Au total, ce sont 115.263 actions de la société qui ont été échangées à un cours de 705 DH en 102 contrats. Pour son premier jour de cotation, la nouvelle recrue de la SBVC a été réservée en début de séance et s'est ainsi appréciée de 19% pour rechuter à -6%, elle termine avec une petite hausse à 705 DH. En ce qui concerne les hausses, c'est Diac Salaf qui s'est adjugée la meilleure (+4,86%), talonnée de près par Fertima (+4,13%). Alors que la plus forte baisse a été du lot d'Auto Nejma (-4,32%), suivie par Crédor (-4,20%). Côté résultat, BMCE Bank vient de communiquer les siens pour l'exercice 2000. Ainsi, le Produit net bancaire a progressé de 10%, alors que le résultat net agrégé s'est établi à 552,4 millions de DH contre 959,8 millions à fin décembre 1999 suite au recul significatif des plus-values réalisées sur cessions d'immobilisations financières. Le volume des dépôts quant à lui a augmenté de 12,2%, un effort particulier ayant été déployé pour la collecte des dépôts à vue, induisant ainsi une amélioration de la structure des ressources qui s'est traduite par une part plus importante des dépôts faiblement rémunérée.


Légère reprise des marchés étrangers

La Bourse de Paris, un peu déçue par le statu quo de la BCE en matière de taux d'intérêt, est demeurée dans le rouge toute la journée jeudi, avant de parvenir à se redresser in extremis en fin de séance. Après avoir ouvert en baisse de 1,51%, le CAC 40 a terminé sur un léger gain de 0,15% à 5.157,92 points, tandis que le Nouveau marché perdait 4% à 1.747,77 points. La BCE a laissé son principal taux-directeur inchangé à 4,75%. Aux Etats-Unis, les principaux indicateurs boursiers ont tenté une reprise, le Nasdaq affichant un gain de 0,06% et le DJIA de 0,22% vers 15h40 GMT. Le Standard and Poor's 500, un indice représentant un plus large éventail de valeurs, restait en léger recul de 0,43 point (-0,04%) à 1.155,86 points.Quant au Footsie, il a clôturé en baisse de 25,6 points à 5.588,4 points, soit un recul de 0,46% par rapport à mercredi.(AFP)

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc