×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Pomme de terre: La campagne export démarre

    · Prévisions: +56%

    Par L'Economiste | Edition N°:424 Le 18/01/1999 | Partager

    Les premières expéditions de la pomme de terre ont repris. La SASMA vient d'établir les prévisions pour cette campagne: des exportations comprises entre 50.000 et 80.000 tonnes pour une production de 125.000 tonnes, en hausse de 56%. Sur les marchés extérieurs, la pomme de terre enregistre une première audience favorable.


    Timidement, les premières exportations de pomme de terre ont démarré à la fin du mois de décembre. Au 10 janvier, elles se sont élevées à 1.318 tonnes contre 926 un an auparavant, soit une progression de 42%.
    Sur ce tonnage, le Centre dame le pion au Souss avec un volume de 1.067 tonnes contre 251 pour la région du Sud.
    Au vu de ces premiers chiffres, la campagne se présente sous de bons auspices et l'embellie pointe pour ce produit qui enregistre une première audience favorable sur les marchés étrangers et ce, surtout après les dernières campagnes où la pomme de terre aura connu ses plus durs moments. Lors de la saison 1995/96 et celle de 1996/97, les exportations ont enregistré des chutes vertigineuses. A l'origine, les fortes pluies qui ont causé d'importants dégâts au niveau des plantations, affectant la qualité et entraînant la baisse des prix ainsi que l'arrêt des exportations.
    Au cours de la campagne précédente, la pomme de terre a redressé la barre et a essuyé le contre-coup des deux mauvaises années consécutives. De plus, le produit a enregistré des prix très attractifs sur le marché intérieur, ce qui a limité les expéditions. Ces dernières ont atteint 28.531 tonnes contre 50.531 en 1996/97 ou encore 54.965 en 1995/96. A cela s'est ajouté pour la précédente saison un marché extérieur bien alimenté par la production égyptienne.

    Pour cette campagne, les tonnages à l'export sont revus à la hausse. En effet, la SASMA prévoit un stock disponible à l'export de 80.000 tonnes dont 44.000 provenant du Sud et 36.000 du Nord. Les prévisions-export, quant à elle, tablent sur un volume de 50.000 tonnes. "Selon la conjoncture commerciale sur les destinations étrangères, mais aussi sur le marché local qui pourrait connaître comme l'an dernier des prix très intéressants, nous exporterons entre 50.000 et 80.000 tonnes", explique M. Ahmed Lekchiri, directeur général de la SASMA. Côté production, elle est estimée pour cette saison à 125.000 tonnes, dont 68.000 du Sud et 57.000 du Nord. Elle enregistre ainsi une hausse de 56,25% par rapport à la campagne 1997/98.
    Concernant les réalisations des plantations de pomme de terre, que ce soit au niveau de la région Nord ou Sud, les superficies sont cette année en net accroissement par rapport à l'année dernière. Elles s'élèvent à 8.920 hectares (4.500 ha pour le Sud et 4.420ha pour le Nord) contre 6.500 l'an dernier, soit une hausse de 37%. A rappeler que les superficies étaient de 14.200ha en 1991/92 pour ensuite chuter à 13.350 ha en 1995/96, 10.880ha en 1996/97, 6.500ha en 1997/98.

    Meriem Oudghiri

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc