×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Oujda: Des cartables pour les démunis

Par L'Economiste | Edition N°:2365 Le 20/09/2006 | Partager

. Une opération menée par la Ligue marocaine de protection de l’enfance. Plus de 300 enfants bénéficiaires LA rentrée scolaire pour quelque 300 écoliers s’est déroulée sous le signe de la solidarité. Ces derniers ont en effet reçu des cartables et des fournitures scolaires. Une opération menée par la Ligue marocaine de protection de l’enfance (LMPE) à Oujda et dont ont bénéficié des familles démunies, vivant dans les quartiers défavorisés de la périphérie de la capitale de l’Oriental. «Ces enfants ont été sélectionnés suite à une enquête réalisée par la Ligue «, souligne Fatiha Saher Derrar, présidente de cette association de bienfaisance depuis 1977. Le bureau de la Ligue marocaine de protection de l’enfance d’Oujda, créée en 1965, a pour objectif l’aide aux enfants en situation précaire dans toute la région de l’Oriental. Pour réaliser ses programmes de soutien, la Ligue bénéficie d’un vaste réseau de solidarité. L’association dispose notamment d’une garderie et d’une crèche qui reçoivent, pour l’instant, respectivement 27 enfants et 20 bébés. Ceux-ci sont accueillis sous le régime de la demi-pension afin de permettre à leurs mamans d’exercer des activités lucratives. La LMPE gère aussi un foyer pour bébés abandonnés, sis dans l’hôpital Al Farabi. Ce foyer a été totalement rénové par la Ligue qui prend en charge aussi les salaires de 6 employés. Quatre autres y travaillent à titre bénévole. «A Sidi Yahya, des familles d’enfants pris en charge par la Ligue bénéficient, chaque mois, d’un panier alimentaire, de vêtements et de médicaments et sont soutenues lors des événements religieux tels le Ramadan ou l’aïd», ajoute Ahmed Akogit, membre du bureau. A Lazaret, l’association offre aux nécessiteux tous les jours du mois de Ramadan, le repas de rupture du jeûne. A cette occasion, un local est loué dans le centre de la ville. L’association assiste également les délinquants incarcérés dans la maison de rééducation d’Oujda. Un atelier de plomberie et un verger agricole dédié à l’apprentissage des métiers sont mis en place. Un plombier et technicien agricole ont été recrutés dans ce sens. Dans le cadre du programme INDH 2006, la Ligue prévoit la construction de son siège. Il s’agit d’un local sis sur 1000 m2. Le bâtiment sera doté de bureaux, d’une garderie, d’une crèche et d’un centre d’accueil pour enfants en difficulté sociale. Quant à la garderie actuelle, elle sera transformée en musée.A signaler enfin qu’un grand nombre d’actions menées par la Ligue marocaine de protection de l’enfance d’Oujda sont aussi soutenues par des mécènes de la région. De notre correspondant,Mohammed ZERHOUDI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc