×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Lydec démarre son programme INDH

    Par L'Economiste | Edition N°:2168 Le 09/12/2005 | Partager

    . Alimentation en eau potable des douars Bouskoura et Ouled Saleh Lydec s’associe à Lafarge Maroc pour démarrer son premier chantier INDH. Il s’agit de l’alimentation en eau potable des douars Ouled Saleh et Bouskoura. Près de 7.000 habitants vont ainsi bénéficier de cet investissement doté d’un budget de 11,8 millions de DH. «Ce programme a été initié par mon prédécesseur. Je veillerai de ma part à en accélérer la cadence d’exécution», souligne le nouveau patron, de Lydec, Jean-Pierre Ermenault.Il faut aussi préciser que le projet a été conçu, initialement, pour renforcer la desserte en eau potable de l’usine de Lafarge Maroc pour satisfaire les besoins de la cimenterie en eau. Et ce, suite à l’extension de son usine de Bouskoura. Saisissant cette opportunité, les deux entreprises s’allient pour en faire bénéficier les quartiers environnants. Pour clarifier les obligations des uns et des autres, une convention a été signée dans ce sens, le 8 décembre, entre Lydec, Lafarge Maroc et les communes d’Ouled Saleh et de Bouskoura, en présence du gouverneur de la province de Nouaceur. Il est ainsi prévu que le financement soit assuré par Lydec à hauteur de 6,3 millions de DH et Lafarge à raison de 5,5 millions de DH. Les habitants auront aussi à contribuer par 130 DH par foyer et par mois, pendant 7 ans. Ce qui fera une somme de 11 millions de DH au terme de cette période, sur la base de 1.000 foyers.Les travaux consistent à réaliser de nouvelles infrastructures de raccordement de la cimenterie de Lafarge, à mettre en place de nouvelles installations pour le raccordement des populations. Enfin, les partenaires ont convenu de réaménager la conduite d’eau existante de Lafarge, qui permettra l’approvisionnement des populations.A noter que Lydec a signé, en septembre dernier, un accord-cadre avec la Wilaya du Grand Casablanca. Objectif: généraliser l’accès à l’eau et l’assainissement liquide aux populations non desservies, par branchement individuel, une population estimée à 125.000 foyers. Ali JAFRY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc