×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Aigle Azur, nouveau transporteur vers Marrakech

    Par L'Economiste | Edition N°:2168 Le 09/12/2005 | Partager

    . La compagnie démarre quelques jours après la fermeture d’Air Horizon. Deux vols quotidiens à partir de Paris vers Marrakech et OujdaAigle Azur va desservir Marrakech et Oujda avec deux vols hebdomadaires au départ de Paris. Un événement de taille pour la compagnie française qui fête cette année son soixantième anniversaire. Et pour l’occasion, elle propose un tarif promotionnel sur la ville ocre: un vol à 99 euros à partir de la capitale française. Un prix pas loin de ceux pratiqués par la compagnie low cost de Marrakech, Atlas blue. Mais ne dit-on pas que la concurrence est le meilleur stimulateur! In fine, c’est le consommateur qui en profite. Après avoir plusieurs revers de médaille, Aigle Azur poursuit donc son évolution: plus d’un million de passagers transportés durant la saison 2004/2005 et un taux de croissance annuel supérieur à 40%. La compagnie compte également plus de 500 salariés et dispose de 8 appareils, des Airbus A320 et A321 de génération récente, tous encore en exploitation. Ses premières désertes vers le Maroc sont programmées pour le 10 décembre. La licence lui a été accordée après des négociations avec les ministères du Tourisme et des Transports. A l’heure où nous mettions sous presse, nous ne savions pas le contenu de ces négociations, ni si Aigle Azur bénéficiait du programme de soutien à la compagnie aérienne entamé il y a plusieurs années par le ministère. Pas d’information non plus sur les agences partenaires de la compagnie.Toujours est-il que c’est un projet qui se concrétise pour Aigle Azur. Les visées sur Marrakech datent de plusieurs années. Spécialisée dans les vols réguliers vers les pays au sud de la Méditerranée, ses efforts ont porté leur fruit. Après l’Algérie où sa présence est très marquée, la compagnie pourra inscrire désormais le Maroc dans son agenda. La Tunisie figure aussi parmi ses priorités. “Le Maroc répond donc au fort engouement des touristes à la recherche d’un dépaysement aux doux parfums d’Orient. Aigle Azur peut offrir de nouvelles opportunités et contribuer ainsi aux louables efforts déployés aujourd’hui par le Royaume pour le développement de son secteur touristique”, indique une source proche du dossier. Comme cible principale, Aigle Azur annonce les couleurs. La compagnie aérienne souhaite participer activement au transport de la communauté marocaine vivant en France. Et commentant ses premiers vols de Marrakech, son président, Arezki Idjerouidene, envisage de grandes perspectives. Il est notamment question de favoriser l’émergence d’un pôle aérien actif au sein de son groupe et de réinsérer son entreprise dans le paysage aéronautique français.


    Passion

    Aigle Azur a été créée en 1946 par Sylvain Floirat, un industriel français passionné par l’aéronautique. Il est aussi le créateur d’Europe1 et Matra. La compagnie aérienne s’est toujours intéressée au potentiel économique et touristique que constituait l’Afrique du Nord et notamment le Maroc, où plusieurs escales furent ouvertes. Une exploitation qui va durer jusqu’en 1955. En mars 2001, alors que la compagnie est confrontée à de sérieuses difficultés, elle sera rachetée par un groupe français, GOFASTE, spécialisé dans le transport de fret pétrolier De notre correspondante, Badra Berrissoule

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc