×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

L'OMC table sur une reprise des échanges

Par L'Economiste | Edition N°:643 Le 22/11/1999 | Partager



· A la veille du sommet de Seattle, l'OMC établit des prévisions qui peuvent contribuer à mieux faire passer le message en faveur du libre-échange
· Près des deux-tiers des économies mondiales ont enregistré une diminution des revenus de leurs exportations


Le commerce mondial semble reprendre son ascension après le ralentissement des dernières années provoqué par la crise financière en Asie. Des chiffres préliminaires indiquent un arrêt du ralentissement des échanges mondiaux dans les premiers mois de 1999, puis une accélération au deuxième trimestre, selon le directeur général de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) Mike Moore.
Alors que l'OMC s'apprête à tenir sa troisième conférence ministérielle du 30 novembre au 3 décembre à Seattle aux Etats-Unis, cette prévision peut contribuer à mieux faire passer le message en faveur du libre-échange.
Les préparatifs se sont enlisés, les pays en développement et les pays développés étant en désaccord sur la portée du nouveau cycle de négociations commerciales que doit lancer la Conférence de Seattle. En dépit du ralentissement du commerce international et des produits intérieurs bruts cumulés en 1998, M. Moore se félicite du refus des pays les plus affectés par la crise asiatique d'imposer des mesures protectionnistes. Pour lui, la crise économique, très sérieuse en Asie, n'avait pas remis en cause les règles de l'OMC.
La progression en volume du commerce des marchandises (biens agricoles et textiles inclus) devrait atteindre 4% en moyenne sur la même ligne qu'en 1998, pourvu que les échanges s'accélèrent dans la seconde moitié de 1999, a déclaré M. Moore dans son rapport. L'année record 1997 avait vu les exportations mondiales de marchandises progresser de 10,5% en volume, tandis qu'entre 1990 et 1995, le taux de croissance était de 6% en moyenne.
On a assisté ensuite en 1998 à un ralentissement de la croissance du commerce mondial, alors que la crise asiatique s'approfondissait et que son impact se faisait sentir en dehors de la région. M. Moore voudrait que le prochain round soit baptisé "le cycle du développement", mais la part des pays en développement dans le commerce mondial a décliné l'an dernier pour la première fois en plus d'une décennie.
En 1998 toujours, les résultats commerciaux en volume varient d'une région à l'autre, particulièrement pour les importations. L'Asie a vu ses importations chuter de 8,5%, tandis qu'en Afrique et au Moyen-Orient, elles ont légèrement baissé ou stagné. En Europe occidentale cependant, les importations ont crû de 7,5%. En Amérique du Nord, en Amérique latine et dans les économies en transition, elles ont augmenté de 10%.
Près des deux-tiers des économies mondiales ont enregistré une diminution des revenus de leurs exportations en 1998, qui se sont établis à leur niveau le plus faible depuis le début de la décennie.
Les exportations de marchandises et de services ont atteint 6.500 milliards de Dollars en 1998, soit un recul de près de 2% par rapport à 1997. Les exportations de marchandises en valeur provenant des Etats-Unis ont décru légèrement, alors que leur croissance en volume enregistrait une décélération (à 3%, comparé à 11% en 1997) et que leurs prix baissaient. En Amérique latine, la valeur des exportations de marchandises a chuté de 2%.
Le commerce des biens manufacturés, moteur traditionnel de l'expansion du commerce mondial, a enregistré l'an dernier l'une des croissances les plus basses des années 90, à 3,5% contre 12% en 1997. Les échanges de services ont stagné l'an dernier pour la première fois depuis 1980, toutes les régions principales du monde enregistrant une baisse à l'exception de l'Europe de l'Ouest, où la croissance du commerce des services a été plus élevée qu'en 1997.

Hicham RAIQ (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc