×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Logistique: Le big bang Derb Omar

Par L'Economiste | Edition N°:3378 Le 07/10/2010 | Partager

. La requalification du site va reconfigurer la plateforme commerciale. Le marché attribué au cabinet EMC. Découpage en zones, enquêtes, benchmark…, les étapes en coursLe projet devra révolutionner la plaque tournante de commerce de gros à l’échelle nationale. Derb Omar est appelé à subir une profonde mutation sur le plan urbanistique, économique, culturel… Et c’est le cabinet de consulting marocain EMC qui a décroché le marché de l’étude de requalification. Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan régional Casa-Rawaj pour le développement du secteur du commerce et de la distribution. Une convention avait été signée dans ce sens entre le ministère du Commerce et de l’Industrie et les acteurs locaux: commune urbaine de Casablanca, Centre régional d’investissement, Chambre de commerce et d’industrie… Ainsi, le premier projet prioritaire identifié est le site de Derb Omar, qui constitue le cœur économique du Grand Casablanca et même pour d’autres régions. Mais si ce quartier commercial, qui brasse des milliards de dirhams, constitue une plaque tournante du commerce dans la métropole et à l’échelle nationale, il ne peut plus être conservé en l’état. Il est devenu une source de nuisance pour le quartier, favorise le développement de l’informel, inadéquation avec l’urbanisme commercial… L’accord qui vient d’être signé entre l’autorité compétente et le cabinet EMC prévoit la réalisation d’une étude en deux phases. Au préalable, ce travail de repositionnement et de requalification devra s’appuyer sur un diagnostic détaillé de la situation actuelle du site commercial de Derb Omar. L’objectif est de définir une nouvelle vocation et de déterminer des scénarios de développement.La première phase de l’étude sera réalisée en deux étapes. Il s’agit d’abord d’effectuer une analyse quantitative et de définir les mesures nécessaires à travers l’animation de focus groupes thématiques, la conduite d’entretiens qualitatifs, l’analyse des processus de commerce, de logistique et de transport.Cette étude portera sur l’environnement actuel et futur du site sur les plans économique, urbanistique, social, culturel…, les différents segments (activités de gros, détail, logistique…). L’état des locaux, la nature de l’occupation, l’offre foncière, l’accessibilité feront également partie des aspects qui seront étudiés. Au niveau de la démarche, le consultant devra recenser l’ensemble des commerçants et des propriétaires du site en vue d’établir la nature des statuts juridiques des concernés. Le cabinet devrait également procéder par sondage à l’identification des transports, des marchands ambulants s’activant à Derb Omar. Les clients seront également touchés par l’enquête. Le but étant de déterminer leur typologie.La seconde étape du projet de requalification porte sur la réalisation d’une analyse quantitative via des enquêtes terrains, des sondages, des entretiens avec les différents intervenants concernés.Pour l’heure, le bureau d’études EMC est en train de réaliser une enquête en procédant au découpage du quartier Derb Omar en zones de dénombrement. En parallèle, le cabinet effectue un benchmark dans le domaine de la requalification des zones commerciales similaires. De plus, le maître d’œuvre est appelé à étudier les instruments juridiques susceptibles d’être activés dans le cadre de la restructuration du site Derb Omar.Les résultats de cette étude permettront de mettre en place un plan d’action pour définir la nouvelle vocation du site, identifier les projets structurants potentiels, accompagner les commerçants dans le processus de restructuration, déterminer les impacts du projet sur les plans économique, social et environnemental.A quoi doit-on s’attendre? Une chose est sûre : le quartier Derb Omar ne peut plus fonctionner selon le schéma actuel d’anarchie, de nuisance, de perturbation de la circulation, de coexistence de commerce de gros et de détail… Après la mise en œuvre du plan Rawaj, visant la modernisation du commerce de proximité, et la stratégie pour l’amélioration de la compétitivité logistique, la vocation de Derb Omar sera complètement reconfigurée. Au final, les activités de gros devront être délocalisées vers les nouvelles zones logistiques. L’objectif étant de mettre un terme à la perturbation de la circulation causée par les camions de gros tonnages, les charrettes… Les commerces devront donc être transformés en showrooms. L’étude relative à la restructuration du site devrait prendre trois mois et le projet deux ans.


Diagnostic préalable du site de Derb Omar

. Forces:- Bourse pour certains produits- Regroupement d’un ensemble d’activités sur un même espace et variété de l’offre - Écoulement rapide pour les marchandises- Proximité du port et du centre-ville- Effectif et chiffre d’affaires brassé importants . Opportunités:- Exploitation du site en prenant en considération les plans d’aménagement et les vocations à donner au site- Revalorisation du site avec un meilleur impact sur le plan économique et social.. Faiblesses:- Manque d’organisation des activités (logistique-grossiste et détail)- Manque de fluidité et difficulté d’accès au niveau de certaines zones- Conditions de vente et d’achat non adaptées- Manque d’aires de stationnement . Menaces:- Développement anarchique du site- Prolifération de l’informel- Risques de santé et de sécurité- Déformation du paysage urbain de la ville.Hassan EL ARIF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc