×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les pédiatres en conclave à Marrakech

Par L'Economiste | Edition N°:716 Le 02/03/2000 | Partager

· Evénement médical francophone, la 8ème édition du Transmed se tiendra cette année à Marrakech du 4 au 6 mai prochains

Des pédiatres, des gynécologues-obstétriciens, des généralistes, des hospitaliers et des praticiens. Des experts venant aussi bien du Nord de la Méditerranée que du Maghreb en vue d'échanger expériences et savoir-faire. Ce sera l'ambiance du 8ème Congrès de pédiatrie Transmed qui démarre le 4 mai prochain à Marrakech.
Au cours d'un point de presse, vendredi 25 février, les membres du comité d'organisation ont indiqué que plus de 1.200 professionnels prendront part à cette manifestation.
Ce forum vise à promouvoir les échanges scientifiques entre les communautés médicales d'Europe et des pays méditerranéens et de permettre une confrontation de leur savoir-faire, soulignent les organisateurs.
"Les Transmed, c'est aussi l'occasion de faire le point sur les progrès récents dans la compréhension de certaines maladies et les innovations thérapeutiques dans différentes pathologies", souligne le Dr Kamel Bargaoui, président du comité international d'organisation.
Selon les statistiques du Ministère de la Santé, 21 provinces du Royaume ne comptent aucun cabinet pédiatrique privé. Ce déficit est comblé par le secteur public uniquement dans 8 de ces provinces.
Dans le secteur privé, il existe un pédiatre pour 83 mille enfants et dans le secteur public un pédiatre pour 33 mille enfants, indique la même source, ajoutant que le Maroc dispose de pédiatres et de gynécologues qualifiés mais qui sont concentrés sur l'axe Casablanca-Kénitra.
Environ 80% des accouchements dans le milieu rural sont effectués par les sages-femmes, précisent les statistiques, de même que 228 cas de décès de femmes sont enregistrés sur 100.000 accouchements, et 45,8% de décès de nouveau-nés pour 1.000 durant l'année 1997.
Les causes de cette mortalité infantile sont nombreuses. Sur 354 décès, 30% sont dus à des souffrances foetales, 31% à de prématurité, 2% au tétanos, 4% à des pneumopathies, 2% à des malformations, 1% à des diarrhées.
Les travaux du forum, organisés sous forme d'ateliers et de tables rondes, seront axés sur plusieurs thèmes dont le cancer du sein, les tumeurs de l'ovaire, la stérilité, les infections respiratoires, la nutrition infantile et l'avenir de la profession de pédiatrie.
Les précédents Transmed avaient eu lieu en Tunisie, au Maroc, en Turquie et en Espagne.

Fadoua TOUNASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc