×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Les leçons du big boss de Microsoft

Par L'Economiste | Edition N°:2762 Le 23/04/2008 | Partager

. Steve Ballmer fidèle à sa réputation. Le partenariat public-privé rallongé de 5 ans . Ce que seront vos ordinateurs dans 10 ansIls ont été nombreux à avoir fait le déplacement mardi 22 avril à Skhirat pour assister spécialement à l’intervention du big boss de Microsoft, Steve Ballmer, lors de la 4e édition du Forum des enseignants innovants. Le n°1 du géant informatique mondial n’a pas manqué, comme à son habitude, de magnétiser l’audience. Pour Ballmer, les nouvelles technologies ne doivent pas être envisagées autrement que comme «un moyen de permettre de réaliser le plein potentiel des individus». A ce titre, le lancement officiel du nouveau portail MSN Maghreb, en marge de la rencontre de Skhirat, par Steve Ballmer et Khalid Bichar, membre du directoire d’Orascom Telecom Holding, est éloquent. Une joint-venture entre Microsoft et Linkdotnet, opérateur de MSN Arabia et filiale d’Orascom, qui devrait offrir le meilleur contenu d’informations et de divertissement global et local. Les services de MSN Maghreb seront disponibles en français à destination des internautes du Maroc, de la Tunisie et de l’Algérie. A noter que Windows Live Messenger compte 5 millions d’internautes dans la sous-région, dont 3,6 au Maroc. Mettre à contribution les TI pour booster l’éducation décline donc immanquablement la doctrine de Ballmer. Le Pdg de Microsoft en est convaincu, «la technologie a un grand rôle à jouer dans le domaine de l’éducation». Pourvu que gouvernements, éducateurs et élèves y mettent du leur. Pour forcer le mouvement, Microsoft enchaîne les partenariats l’habilitant à dispenser des formations de par le monde. C’est ainsi que la firme américaine a réussi à former 3,5 millions de professeurs spécialisés en nouvelles technologies. A leur tour, ces professeurs ont fait profiter de leur savoir à 80 millions d’étudiants. Rien qu’en Afrique, Microsoft est en partenariat avec 34 pays. Au Maroc spécifiquement, et grâce à l’initiative «Junior Developpers», ce sont 50 développeurs informatiques qui ont pu être formés. A plus grande échelle, 400 formateurs ont été initiés à l’usage des NTI façon Microsoft. Et pourquoi s’arrêter en si bon chemin. Le partenariat liant le géant américain au ministère de l’Education marocain dans le cadre de la coopération public-privé, vient d’être rallongé de 5 ans.Pourtant, «que de chemin reste à parcourir», selon Ballmer. Se prenant à jouer au devin, le patron de Microsoft a même partagé sa vision du développement des nouvelles technologies dans le monde. Des avancées plus importantes interviendront au cours des 10 prochaines années qu’au cours de la décennie passée, prédit Steve Ballmer. Sa prophétie est infaillible: «Vous parlerez à votre ordinateur, il vous comprendra parfaitement et réagira le plus normalement du monde.» R. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc