×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

L'entreprise doit s'engager davantage

Par L'Economiste | Edition N°:821 Le 31/07/2000 | Partager

• Le chemin de la réforme est long et l'entreprise doit faire preuve de citoyenneté• Création du Conseil économique et social• Exonération de l'agriculture jusqu'à 2010«IL faut sortir de l'attentisme«, tel est le message qu'a adressé SM le Roi à l'entreprise dans un discours-programme. Le décolage économique du pays oblige. Le mouvement de reformes est bel et bien entamé et à terme, l'entreprise évoluera dans un environnement qui lui sera favorable. Entre-temps, elle doit faire preuve de citoyenneté en s'engageant davantage dans l'effort de développement que fournit le pays et ce, à tous les niveaux.En clair, le monde entrepreneurial ne doit pas s'attendre à d'autres facilités dans l'immédiat. Le défi est énorme et le Maroc compte sur sa force d'investissement, de création d'emplois et de richesses. Or, la réforme juridique, fiscale et institutionnelle dans le sens souhaité par l'entreprise emprunte un long chemin. Ce faisant, elle doit prendre en compte les contraintes de l'Etat, dont la première composante réside dans l'équilibre des finances publiques. A cela s'ajoutent les défis sociaux que vit le Maroc. Le pacte de solidarité qui lie l'Etat, l'entreprise et la société civile engage chacun de ces acteurs à renforcer son action dans une vision harmonisée et cohérente.Le Souverain a également souligné l'intérêt qu'il porte à la PME/PMI. Celle-ci est appelée à se développer grâce au cadre préférentiel dont le gouvernement doit accélérer la conception. La charte de la PME en trace les grandes lignes, reste à passer à l'exécution.Parallèlement, les grandes entreprises doivent participer à la croissance de la PME. La solution proposée par le Souverain consiste dans le développement de partenariat entre grande et petite entreprises. La première devra concéder certaines tâches à la seconde dans un partenariat établi dans la transparence, qui favorisera l'investissement étranger dans des secteurs porteurs comme le tourisme, les nouvelles technologies de l'information, ou encore l'habitat, la pêche maritime, l'agroalimentaire... Le Fonds Hassan II pour le développement économique et social devrait ouvrir la voie à l'investissement. Surtout qu'un comité placé sous la présidence de SM le Roi sera créé et aura pour mission de définir les obstacles à l'investissement.Pour sa part, l'Etat se prépare à une réforme institutionnelle. Ainsi, certaines institutions sont appelées à disparaître pour laisser la place à d'autres. C'est le cas du CNJA (Conseil National de la Jeunesse et de l'Avenir), du Conseil Supérieur de l'Enseignement et du Conseil chargé du suivi du dialogue social. En revanche, une institution constitutionnelle verra le jour. Il s'agit du Conseil économique et social, qui regroupera toutes les attributions des conseils supprimés. Le Souverain a précisé qu'il fera appel à cette instance pour des consultations en matière financière, sociale, éducative et même concernant les problèmes de la jeunesse, le suivi du dialogue social et la réforme de l'enseignement.De même, SM le Roi a annoncé la prorogation de l'exonération de l'impôt sur le revenu agricole. Aussi l'agriculture sera-t-elle dispensée d'impôt jusqu'à 2010. Le monde rural bénéficiera en outre d'un vaste programme d'investissement pour le doter de l'infrastructure susceptible d'assurer son décollage. Une stratégie rurale sera mise en place pour renforcer son tissu productif. La rationalisation de l'exploitation des ressources hydrauliques sera au centre de cette stratégie. L'objectif est de transformer le Maroc d'un pays rural en un pays agricole.Khalid TRITKI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc