×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Législatives J-4
Le MP en campagne à Aïn Taoujtate

Par L'Economiste | Edition N°:2601 Le 03/09/2007 | Partager

. Le parti d’Aherdan mise sur l’emploi pour rallier des voix. 26 listes pour 2 sièges Grosse offensive du Mouvement populaire (MP) à Aïn Taoujtate, petite ville agricole. Située à 35 km de Fès, dans la province d’El Hajeb, celle-ci a été en effet investie, jeudi dernier, par les partisans de Mahjoub Aherdan. Dans l’un des nombreux cafés de ce gros village qui veut ressembler à une ville, les jeunes passent leur temps à discuter de tout et de rien en observant d’un œil torve ces «nouvelles têtes». «Ici, la politique est l’un des derniers soucis de la population. Quant à s’y impliquer, ils en ont encore moins envie», souligne un enseignant. Dans leur immense majorité agriculteurs, ces derniers pensent plutôt semences, pluie ou récolte. Pourtant, ce 30 août, un meeting se tient au Complexe municipal. Prévue à 16h30, cette rencontre présidée par Mohand Laenser, secrétaire général du MP, a été décalée d’une heure en raison du retard du politicien. Quand il commence son discours à 17 h 30, le public est quelque peu «tiède». Mais il a vite fait de s’enflammer quand Laenser aborde le problème des disparités spatiales et sociales. La tension est à son comble quand il parle de chômage et qu’il promet, au nom de son parti, la création de 1,5 million d’emplois d’ici 2012. Il s’adresse particulièrement aux diplômés chômeurs dont il veut réduire le taux de 27 à 18% en 2012. Pour y arriver, le MP propose une réduction de l’IS (impôt sur les sociétés), et d’accompagner plus efficacement les porteurs de projets. Le MP veut aussi créer 26 nouvelles agences Anapec, en plus des 74 qui existent déjà dans le pays. « Ces médiateurs seront dotés de moyens humains et financiers (20 millions de DH) afin d’insérer 7.500 jeunes annuellement », promet-il. Laenser a également parlé de l’enseignement et des formations qui doivent être mieux adaptées aux exigences du marché. « Mais, dit-il, cela ne peut se faire sans l’adhésion de tous. C’est pourquoi, il faut aller massivement aux urnes », clame le leader politique qui donne rendez-vous aux électeurs le 7 septembre.A noter que 26 listes sont en concurrence pour les 2 sièges à pourvoir dans la circonscription de la province d’El Hajeb. Des formations qui partent pratiquement sur un pied d’égalité dans la mesure où les électeurs locaux sont dans la majorité encore indécis quant au choix de leur candidat. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc