×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La FED maintient ses taux directeurs inchangés

Par L'Economiste | Edition N°:922 Le 22/12/2000 | Partager

. Elle renforçe ainsi les inquiétudes au sujet du ralentissement de la croissance aux Etats-Unis. Les investisseurs ont délaissé le billet vert au profit de l'EuroLa Réserve fédérale américaine (Fed) a laissé ses taux directeurs inchangés à 6,50% mardi au grand dame des cambistes. La décision est tombée comme un couperet sur la place new-yorkaise. Le Nasdaq a chuté de 4,31% à 2.511,66 points mardi en clôture, son plus bas niveau depuis plus d'un an, et le DJIA a perdu 0,56% à 10.585,50 points. Cependant, rien n'est encore joué, la Banque centrale américaine consciente des risques accrus de faiblesse économique, laisse la porte ouverte à une baisse des taux. Un tel changement de ton de la part de la Fed «renforce les inquiétudes au sujet du ralentissement de la croissance aux Etats-Unis et devrait inciter les investisseurs à vendre des Dollars«, suggère Jonathan Bayley, économiste à la BNP-Paribas. «L'expansion pourrait se ralentir davantage«, alors que la hausse des coûts de l'énergie affecte la demande et les bénéfices des entreprises, a expliqué la Fed qui a maintenu son taux interbancaire à 6,50%. La Réserve fédérale cite également comme facteurs négatifs «une érosion de la confiance des consommateurs (...) et des tensions dans certains segments des marchés financiers«. A l'issu de son précédent comité monétaire en novembre, la Fed estimait encore que le danger inflationniste restait plus élevé en raison de la faiblesse du volant de main-d'oeuvre disponible. Le président, Alan Greenspan, avait donné le signal à ce changement le 5 décembre. Il avait alors mis en garde contre le péril économique que présentait une baisse excessive des valeurs boursières. Il avait aussi insisté sur le fait que l'économie était toujours en passe de réaliser un atterrissage en douceur. Nombre d'économistes estiment que la forte décélération de l'activité économique depuis l'été et la forte baisse des valeurs boursières, surtout sur le Nasdaq, le marché électronique, combiné aux effets néfastes de la hausse du pétrole, va conduire la Fed à baisser ses taux à partir du début 2001 . Pour les trois derniers mois de cette année, la croissance du PIB aux Etats-Unis se maintiendra entre 2,5 et 3% et entre 2 et 2,5% au premier trimestre 2001, prévoit Merrill Lynch. Elle est tombée de 5,6 à 2,4% au 2ème trimestre, en rythme annuel les trois mois suivants sous l'effet surtout des six tours de vis à la politique monétaire entre juin 1999 et mai dernier pour freiner une consommation excessive et éviter une surchauffe.


L'Euro regagne du terrain

Euro continuait à franchir les seuils psychologiques face au Dollar jeudi sur le marché des changes, dépassant la barre des 0,91 Dollar pour la première fois depuis la mi-août. A 09h20 GMT, l'Euro cotait 0,9144 Dollar contre à 0,9086 Dollar à 05h GMT en Asie, et 0,9093 Dollar mercredi soir aux Etats-Unis. L'Euro bénéficie d'un retour en grâce depuis début décembre qui s'est amplifié en début de semaine en raison des craintes d'un atterrissage brutal de l'économie américaine. «Wall Street a regretté que la Fed n'abaisse pas ses taux d'intérêts. Si elle l'avait fait, les perspectives pour l'économie américaine auraient été meilleures, et les investisseurs recommenceraient à acheter des actions«, ce qui permettrait au Dollar de reprendre des couleurs, a indiqué Jane Foley, économiste à la Barclays Capital. Dans ces conditions, l'Euro pourrait-t-il retrouver rapidement la parité avec le Dollar? La plupart des analystes reconnaissent qu'il y a un changement de sentiment à l'égard de l'Euro, mais ne veulent pas crier victoire trop vite pour autant. F. T. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc