×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

La Bourse flambe

Par L'Economiste | Edition N°:327 Le 23/04/1998 | Partager

Est-ce la fin du marasme? Pour la semaine du 15 au 21 avril, le marché a réellement flambé après plusieurs séances de hausse successives. Les indices CFG 25 et USI ont respectivement progressé de 5,56 et 8,81%, portant leur performance respective à 18 et 24,54%. Quant à l'indice général, il a déjà grimpé de 17,23%.
Il faut remonter au premier trimestre 1997 pour retrouver en une semaine une montée aussi vigoureuse.
Reflux des taux bancaires, conjoncture relativement favorable, retour de la confiance dans les milieux d'affaires après la Déclaration gouvernementale entre autres: les conditions favorables à une progression du cours des actions semblent être bien réunies.
L'essentiel des valeurs ont participé à cette hausse soutenue sur un marché globalement acheteur. Une vingtaine ont crevé leur plafond. Les bancaires ont été fidèles au rendez-vous. BCM a gagné 11 DH, terminant à 961, BMCE 23 à 695, BMCI 19 à 529. BNDE et CDM ont pris chacune 6 DH, clôturant à 216 et 458, alors que CIH terminait à 307, prenant 8 DH sur son premier cours de la semaine. En valeur absolue, le record est détenu par Wafabank qui a placé son cours le plus haut à 1.143 DH, gagnant 73. La flambée touche également le crédit à la consommation. Idem pour la SNI (+2%) et l'ONA (+5,6%).

Avec leur performance actuelle, les baromètres du marché sont en passe de déjouer les pronostics de tous les analystes. Les plus optimistes misaient en début d'année sur un maximum de 25% en raison du niveau jugé élevé des cours (à la même période).
Rien n'est encore définitif. Des corrections dues notamment à des prises de bénéfices peuvent infléchir à tout instant la tendance


Taux de référence (recommandés par le GPBM)
court terme: 9,25%; moyen terme: 9,50%; long terme: 10,25%; crédit export: 8%
TEG (taux effectif global): 19,63%.

Taux créditeurs observés
3 mois: 6,50%
6 mois: 7%
12 mois: 7,50%

Taux moyen pondéré calculé par Bank Al-Maghrib/marché monétaire interbancaire
15/04: 7,261%; 16/04: 7,301%; 17/04: 7,525%; 20/04: 7,512%; 21/04: 7,203%
· Encours moyen: 2.561MDH
· Volume quotidien moyen: 2.383MDH

Taux moyen pondéré mensuel interbancaire
Mars: 5,53%

Taux interbancaire à terme enregistré par Bank Al-Maghrib
2 mois: 7,75% (contrat du 02/03/98)
3 mois: 7,80% (contrat du 12/01/98)
7,75% (contrat du 25/12/97)
6 mois: 8,50% (contrat du 25/12/97)
7,75% (contrat du 17/11/97)
8,50% (contrat du 27/08/97)
9 mois: 8% (contrat du 03/11/97)

Intervention de BAM/marché monétaire
Appel d'offres du 22/04/98
Tombé: 2.420 millions de DH
Demandé: 3.834 millions de DH
Servi: 1.670 millions de DH
Taux: 6%
Echéance: 30/04/98.

Bons du Trésor: Adjudications du 21/04/98
13 semaines: offert, 700 MDH à 6%; retenu 300 MDH à 6%
52 semaines: offert, 22,5 MDH à 6,75%; retenu.
· Assimilation (le prix est exprimé en taux)
52 semaines (échéance 21/03/99): offert 375 MDH entre 100,19% et 99,94%; retenu, 135 MDH à 100,17%.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc