×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    eleconomiste

    eleconomiste
    Economie

    L’assurance méconnaît la crise

    Par L'Economiste | Edition N°:3125 Le 09/10/2009 | Partager

    . Un chiffre d’affaires de 11,4 milliards de DH au premier semestre . RMA Watanya et Wafa Assurance jouent toujours au coude à coudeL’assurance semble insensible à la crise. Du moins sur le premier semestre 2009. L’évolution du chiffre d’affaires que L’Economiste vous livre en exclusivité en atteste. L’activité a en effet enregistré une croissance de 11,3% à 11,4 milliards de DH. Par rapport au premier semestre 2008, c’est un peu plus en volume (10, 2 milliards de DH) et à peine moins en progression (12,9%). Dans l’ensemble, pas de surprise dans la structure du portefeuille. Le plus gros du chiffre d’affaires est porté essentiellement par le non-vie qui concentre pour ce premier semestre 2009 un volume d’activité de 8,2 milliards de DH. A ce niveau le moteur de l’assurance automobile est toujours en tête avec 3,7 milliards de DH de chiffre d’affaires, soit 32,5% de part de marché et une progression de 11,2% par rapport au premier semestre 2008. Pour sa part l’assurance vie a réalisé un CA de 3,1 milliards de DH avec un rythme de progression  toujours à deux chiffres (12,6%) mais en net recul par rapport aux 16,1% réalisés l’exercice précédent. Et là aussi, ce frémissement devrait donner au marché des arguments supplémentaires pour réclamer un nouveau coup de pouce dans la défiscalisation de l’assurance vie, qui reste l’un des principaux gisements de relance de l’épargne. Par branches, les résultats sont assez contrastés. L’assurance de groupe par exemple,  qui intègre les contrats maladies habituellement souscrits par les entreprises semble manquer de souffle. Celle-ci recule de 3,2% à 756, 3 millions de DH. Une donne qui pourrait conforter le secteur dans ses craintes par rapport à l’impact de l’assurance maladie obligatoire gérée par la CNSS. Pour ce qui  est du classement par compagnies, pas de changement dans le peloton de tête puisque RMA Watanya et Wafa Assurance sont toujours au coude à coude avec toutefois un léger avantage pour la première qui se démarque à 2,1 milliards de DH contre 2 milliards pour Wafa Assurance. Les deux compagnies détiennent respectivement 18,6% et 17,8% de parts de marché. Elles sont suivies par Axa Assurance Maroc et CNIA Saada qui sont respectivement à 15,2 et 14,2% de parts de marché. En termes de progression du chiffre d’affaires, la meilleure performance est à mettre à l’actif d’Axa Assurance Maroc qui est à 37% pour un volume de primes de 1,7 milliard de DH. Elle est suivie de la Marocaine Vie avec 34,6%. Toutes proportions gardées bien entendu puisque cette dernière compagnie ne détient que 5% de part de marché et un portefeuille de 568 millions de DH. Par branches, le ralentissement de l’assurance vie est constaté à l’échelle de plusieurs compagnies: Sanad, CNIA Saada, RMA Watanya, qui ont vu leurs portefeuilles reculer de respectivement 4,8%, 3,4 % et 1,2%.Khadija MASMOUDI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc