×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Internet: Offre atomisée recherche demande

    Par L'Economiste | Edition N°:656 Le 09/12/1999 | Partager



    · Le Net fait du surplace: 50.000 internautes pour 134 fournisseurs
    · Le Vsat permettra de contourner le monopole de Maroc Telecom
    · L'entrée de Wanadoo va intensifier la compétition


    L'arrivée de nouveaux fournisseurs d'accès sur le marché et l'adjudication de la licence Vsat sont peut-être une chance de voir enfin l'Internet décoller au Maroc. C'est du moins ce que prédisent plusieurs observateurs qui attribuent la faiblesse de la consommation du Net au monopole de Maroc Telecom.
    Jusqu'à présent, on dénombre environ 50.000 utilisateurs. Un chiffre qui ne correspond pas à la tendance de croissance exponentielle du réseau à travers le monde, y compris dans des pays à un niveau de développement similaire au Maroc.
    Paradoxalement, "le nombre des déclarants pour la fourniture de services Internet auprès de l'Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) a atteint trois cents", affirme M. Amine Mounir Alaoui, directeur des Technologies de l'Information à l'Agence.
    Le nombre de providers opérationnels est estimé à 134 fournisseurs d'accès. Quant aux noms de domaines sous "ma"(1), ils sont au nombre de 660 pour 700 serveurs Web (Source Maroc Telecom). La bande passante stagne aux alentours de 12 mégabits, un débit qui décourage plus d'un internaute.
    Principaux vendeurs d'accès au réseau, les providers se défendent d'avoir la moindre responsabilité dans cette stagnation de la demande. Ils ne sont que de simples revendeurs de Maroc Telecom, fait remarquer M. Karl Stanzick, directeur général de MTDS bottant en touche d'éventuelles insuffisances marketing.
    Introduite depuis fin 1995, le développement de l'Internet semble promis à pugilat commercial en cette fin d'année. L'installation "Maroc Connect", filiale de "Wanadoo", la branche Internet de France Telecom va forcément pousser la concurrence à réagir. Pour son entrée, la société s'apprête à lancer un pack de "bienvenue" à partir de février prochain. Outre les services d'accès au réseau, la société est en cours de développement d'un site portail. Une initiative à laquelle s'ajoute le partenariat du site portail américain "www.orientation.com" avec le fournisseur MTDS et Linkwebsystem pour développer la partie consacrée au Maroc.
    Autre signe de mutation du frémissement du marché: l'entrée en lice d'Edqom sur le marché de l'offre d'accès au Net.
    Outre cette offre commerciale, la deuxième enquête sur les internautes marocains a été lancée à la mi-novembre par le Cabinet IECMarketing (www.iecmarketing.com). Cette édition concerne, non seulement les particuliers, mais aussi les entreprises. A rappeler que la procédure d'agrément en tant que fournisseur d'accès est gratuite. Il suffit de remplir un questionnaire relatif aux services à valeur ajoutée qui est disponible sur le site Internet de l'ANRT (www. anrt.net.ma).

    Rachid JANKARI

    (1) Tel que www.leconomiste.press. ma

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc