×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Grippe A/H1N1
Des allergies «graves» au vaccin de GSK

Par L'Economiste | Edition N°:3156 Le 25/11/2009 | Partager

. Plus de 36 cas sur les 6,6 millions de personnes vaccinées. Le Canada a rappelé un lot du laboratoireUn nombre inhabituel de réactions allergiques «graves» au vaccin contre le virus grippal A/H1N1 a été enregistré récemment au Canada. Un lot du groupe pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) a été rappelé, a indiqué hier mardi l’Organisation mondiale de la santé. «Un nombre inhabituel d’allergies graves au vaccin a été enregistré au Canada», a indiqué Thomas Abraham, porte-parole de l’OMS, «les autorités canadiennes ont rappelé un lot de vaccins de GSK» et «mènent les recherches» nécessaires pour établir les causes de ces allergies, a-t-il ajouté sans donner de précision sur le nombre exact des cas graves détectés.Il a assuré que l’OMS ne changeait pas dans l’état actuel ses recommandations concernant les vaccinations à grande échelle. Ces dernières restent, selon l’organisation, le moyen le plus efficace pour lutter contre un virus jugé «vicieux».«Nous devons d’abord comprendre ce qui s’est passé au Canada», a insisté le porte-parole.Pour rappel, le Canada est particulièrement touché par la première pandémie de grippe atypique du siècle qui a tué plus de 6.750 personnes dans le monde depuis son apparition au printemps. Le pays où, selon les dernières données de l’OMS, «la transmission grippale continue de s’intensifier sans montrer clairement qu’elle a atteint un pic», dénombrait près de 200 morts le 17 novembre.A cette date, les autorités sanitaires faisaient également état de 36 cas de réactions graves sur les 6,6 millions de personnes vaccinées, représentant environ un cinquième de la population du pays. Alors que les campagnes de vaccinations ont démarré dans une quarantaine de pays, l’OMS est montée au créneau à plusieurs reprises pour contrer une suspicion répandue contre le vaccin produit à vive allure sur ses ordres. L’OMS a répété vendredi dernier que les vaccins restaient «efficaces» et ce, malgré des cas de mutations du virus enregistrés notamment en Norvège. Quant à la trentaine de décès signalés dans le cadre des vaccinations à grande échelle, elles n’ont, selon l’organisation, pas permis jusqu’à présent d’établir un lien avec les vaccins. L’OMS a assuré la semaine dernière que les décès suspects représentaient un pourcentage infime sur au moins 65 millions de doses administrées, d’après des informations provenant de seize pays. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc