×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Franz Fischler: "Il faut favoriser une gestion durable du secteur de la pêche"

    Par L'Economiste | Edition N°:666 Le 23/12/1999 | Partager

    · La visite du commissaire européen, qui intervient après l'expiration de l'accord de pêche, vise à garantir un meilleur avenir pour la coopération bilatérale dans le domaine de la pêche
    · Le Maroc et l'UE ont convenu de mener une réflexion politique sur de leur partenariat


    "La coopération entre le Maroc et l'Union Européenne doit favoriser une gestion durable du secteur de la pêche et ne pas dégrader les stocks halieutiques". C'est en ces termes que M. Franz Fischler, commissaire européen chargé de l'Agriculture et de la Pêche, a dressé, hier 21 décembre, le bilan de sa visite éclair au Maroc.
    Optimiste quant à l'avenir des relations maroco-européennes, sa déclaration est aujourd'hui un signal fort quant à la nouvelle conception de l'UE du dossier de la pêche. "L'objet de ma visite, qui intervient après l'expiration de l'accord de pêche, est de garantir un meilleur avenir pour la coopération bilatérale dans le domaine de la pêche", a ajouté M. Fischler.
    En fait, s'il ne le dit pas clairement, il le laisse entendre: finis les accords argent contre droit de pêcher dans les eaux territoriales marocaine. Mais quelle est l'alternative? "Il faut mener une réflexion politique pour que les deux partenaires puissent développer leurs relations mutuelles". Aujourd'hui, c'est sur cette base que les deux parties ont convenu de déployer leurs efforts. Autrement dit, il faut discuter de la coopération dans une perspective globale et non se contenter de l'évaluation d'un seul secteur au détriment de l'autre.
    Pour l'heure, aucune date n'est encore avancée pour de nouvelles discussions. M. Fischler a toutefois souligné que la Commission Européenne étudier bientôt le dossier de la pêche en vue d'émettre des propositions.

    Hassan BOUCHACHIA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc