×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

France Expo 2004
Bientôt une enquête pour recenser les entreprises françaises

Par L'Economiste | Edition N°:1722 Le 10/03/2004 | Partager

. Environ 500 répertoriées en 2002, sans compter les structures monopersonnelles. Secteurs de prédilection: Services aux entreprises et mécanique-métallurgieLes investissements français au Maroc se poursuivent. Mais difficile d'obtenir un chiffre exact sur le nombre d'entreprises installées. Pour parer à cette lacune, la Mission économique de l'ambassade de France compte lancer “très prochainement” une enquête afin de disposer d'une photographie plus précise de la présence française au Maroc. En attendant, les derniers chiffres disponibles font état d'environ 500 entreprises (filiales et participations, y compris celles minoritaires). Un chiffre qui n'inclut pas les structures monopersonnelles qui dépassent la cinquantaine. Parmi les filiales recensées, la grande majorité ont pour maisons mères des sociétés françaises. Les autres appartiennent à des entreprises françaises établies dans l'Hexagone mais filiales de groupes étrangers. Ces 500 entreprises installées au Maroc, dont un nombre grandissant de PME-PMI, emploient plus de 65.000 personnes. Les plus importantes en termes d'effectifs sont la Compagnie marocaine de Services à l'Environnement (Veolia Environnement), qui emploie plus de 5.000 personnes ou STMicroelectronics qui en compte 4.900, ou encore Lydec avec plus de 3.500 personnes. Parmi les entreprises qui ont des activités de production, 23% sont dans les industries mécaniques et métallurgiques, 19% dans les BTP et matériaux de construction et 16% dans la chimie, pétrochimie et caoutchouc. Le reste opère notamment dans le textile, cuir et habillement, l'agroalimentaire et les industries électroniques et électriques. Une bonne partie des sociétés de services (37%) sont dans la publicité, l'informatique, la formation et le consulting (services aux entreprises) et près d'un cinquième opère dans le commerce et la distribution. La plupart des entreprises installées au Maroc destinent leurs productions ou leurs services au marché local. Mais certaines optent pour une activité essentiellement, voire exclusivement tournée vers l'export.


Les Français du Maroc

Les Français constituent la première communauté étrangère résidant dans le Royaume, avec quelque 32.700 ressortissants, d'après les chiffres collectés auprès des six consulats français au Maroc. En réalité, ils sont plus nombreux. “Ces chiffres n'englobent que les Français qui ont bien voulu se faire connaître auprès des consulats, une formalité qui n'est pas obligatoire. Beaucoup de résidents français au Maroc ne sont pas immatriculés”, indique le consul général de Rabat. Le consul adjoint d'Agadir estime à 500 le nombre de Français non immatriculés pour 2.000 inscrits. Comme attendu, c'est Casablanca qui compte le plus grand nombre de Français avec 16.000 personnes. Viennent ensuite Rabat, avec environ 7.500 personnes, Marrakech, avec 4.000, Agadir (2.000), Fès (1.800) et Tanger (1.400). Les Franco-Marocains sont considérés comme français par les services des consulats. Ils représentent une part importante de la population française recensée. Dans la circonscription de Fès par exemple, ils constituent 60% du total. A Agadir, les binationaux représentent un peu moins de 50%.


Centres culturels et établissements scolaires

Le Maroc compte neuf instituts culturels français répartis à travers plusieurs villes, en plus de deux alliances franco-marocaines. Ils dispensent des cours de langue, offrent un service médiathèque et programment régulièrement des animations culturelles (projections de films, concerts…). Le réseau des établissements scolaires dépend de l'AEFE (Agence pour l'enseignement français à l'étranger) ou de la mission laïque (OSUI ou Office scolaire et universitaire international). Il compte près de 20.000 élèves et plus de 1.200 enseignants dans des établissements couvrant les principales villes du Maroc à tous les niveaux d'enseignement. En tout, il y a 28 établissements scolaires français au Maroc.Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc