×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Festival des deux Rives
    Le flamenco enflamme la scène

    Par L'Economiste | Edition N°:2669 Le 10/12/2007 | Partager

    . La danseuse María Pagés fait salle combleUN spectacle tout en mouvement à l’ouverture du Festival des deux Rives qui se poursuit jusqu’au 15 décembre à travers plusieurs régions du Royaume (Casablanca, Marrakech, Rabat, Tanger et Tétouan). María Pagés et sa compagnie de danseurs et musiciens de Flamenco ont été acclamés par le public jeudi dernier au Théâtre Mohammed VI à Casablanca. Le spectacle devait se produire aussi samedi dernier au Théâtre Mohammed V-Rabat. Création, chorégraphie et mise en scène de María Pagés, le spectacle a fait salle comble à Casablanca. Cette danseuse a réussi à enchanter le public casablancais. La musique était interprétée par Populaire, José Antonio Rodríguez, Juan José Amador, Paco Arriaga, José Antonio Carrillo… María Pagés insuffle une énergie nouvelle au flamenco avec ses éblouissantes chorégraphies dont Flamenco Republic. Avec ces danseurs et musiciens, Pagés a donné vie à un spectacle riche en lumières et musiques réglées avec la plus grande précision. Les pieds frappent au sol à l’unisson et les éventails et les cannes ont été de véritables instruments de scène. Se succèderont aussi les décors et les costumes à travers la joie, la tristesse, l’élégance, la nostalgie, l’ironie, jusqu’au comique. Cette représentation très applaudie fait partie du programme du Festival des deux Rives de la Fondation internationale du théâtre de la Méditerranée. Les autres partenaires sont le Théâtre national Mohammed V, l’Institut Cervantès de Casablanca, l’ambassade d’Espagne au Maroc, la région de la wilaya du Grand Casablanca, le Conseil de la ville de Casablanca et d’autres institutions gouvernementales et civiles marocaines et espagnoles. Des artistes marocains et espagnols se rencontrent grâce au programme «Al Moutamid» lequel s’inscrit dans le cadre de l’Alliance des civilisations.Un riche programme est prévu à cette occasion. Des pièces théâtrales, à savoir «Les filles de Lalla Mennana», une mise en scène de Samia Akarriou, «Pas de connerie, pas de souci», texte et mise en scène de Saïd Amel, «L’henné de nos mains» de Nora Skali ou encore «Zankat Shakespeare», texte de Zoubeir Ben Bouchta et mise en scène de Jilali Ferhati, «Don Juan» de José Zorrilla… Au menu aussi du théâtre gestuel avec «Le tour du monde en 80 boîtes », théâtre de rue «Halka de Marrakech» et théâtre de cirque «Tempo»… Des ateliers d’éclairage, de théâtre et de danse ou de narration, de la présentation d’une anthologie du théâtre espagnol contemporain ou encore de la «Journée pour une culture de la rencontre» figurent aussi dans la programmation.Fatim-Zahra Tohry

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc