×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Salon de l’artisanat
    Casablanca: Un succès inespéré

    Par L'Economiste | Edition N°:2669 Le 10/12/2007 | Partager

    . Les stocks de certains exposants renouvelés dès le 1er jour. La région a exporté pour 140 millions DH en 2007Nul besoin de communiquer autour de l’événement. Des milliers de visiteurs se sont rués d’eux-mêmes au 1er salon régional de l’artisanat de Casablanca. Cet événement qui se substitue au salon national de l’artisanat, a attiré un large public tant national qu’international en quête d’authenticité. «Des artisans ont dû même renouveler leur stock afin de satisfaire les importantes commandes des clients,» commente Najat Ainoun, membre du comité d’organisation. En effet, cette manifestation a permis au public de redécouvrir les produits de l’artisanat marocain. Les visiteurs ont assisté aux différentes étapes de conception et de fabrication des articles exposés. Certains artisans créaient leurs produits sur place. C’était également une opportunité pour les élèves de l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Casablanca et de l’Ecole Artcom, présentes au salon, de partager leur savoir avec les artisans.Les visiteurs ont assisté aux différentes étapes de conception et de fabrication des articles exposés. Certains artisans créaient leurs produits sur place.Au total, 100 exposants ont pris part à l’événement, opérant, en majorité, dans la région de Casablanca (75%). «La limitation de l’espace du salon a empêché de nombreux autres professionnels de participer à cette manifestation,» déplore Mohamed Boukhiam, président de la chambre d’artisanat du grand Casablanca. En effet, seules 14 coopératives et associations d’artisans sur les 79 que compte Casablanca étaient représentées au salon. Et il n’y avait que 61 unités de production sur les 20.000 existantes. «Cette sous-représentation sera évitée durant la prochaine édition du salon,» assure Boukhiam. Cette 1re édition a été un moment fort pour les fabricants traditionnels de la région. «Certains des exposants ont déjà manifesté leur disposition à participer à la prochaine édition,» se réjouit Boukhiam. Mais, «à la différence de l’actuelle édition, les stands ne seront pas distribués gratuitement,» ajoute-t-il.Pour rappel, le secteur de l’artisanat à Casablanca emploie environ 37.000 personnes. En 2007, les exportations de l’artisanat casablancais se sont établies à 140 millions de dirhams, avec une augmentation de 8,67% par rapport à l’exercice 2006. Ce secteur vient de recevoir une bouffée d’oxygène avec la réalisation de 4 projets socioéconomiques, dont l’investissement total est estimé à 98,4 millions de dirhams, lancés dans la région de Casablanca afin d’appuyer la productivité des artisans. Il s’agit du village de l’artisan de Dar Bouazza, complexe de Sbata, complexe potiers de la cité Zénata et l’Académie des arts traditionnel. Ce dernier projet coûte à lui seul 65 millions de dirhams. R. H. A.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc