×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Essaouira accueille le festival des Andalousies Atlantiques

    Par L'Economiste | Edition N°:3125 Le 09/10/2009 | Partager

    . Des artistes arabes et juifs autour d’une même passion . Au programme, flamenco, gharnati, musique andalouse… LA sixième édition du festival des Andalousies Atlantiques prévue du 29 octobre au 1er novembre à Essaouira promet d’être riche en émotions. «Les artistes savent mieux que les politiques comment rapprocher les peuples et les cultures car ils ont la capacité de fédérer les populations autour d’une même passion pour la chanson, la musique ou la danse», a souligné le président du festival André Azoulay, à l’occasion d’un déjeuner de presse au Novotel à Casablanca en présence de plusieurs membres de la Fondation Essaouira Mogador. Cette dernière bénéficie pour cette manifestation du soutien de la Fondation des Trois Cultures, basée à Séville, et dont l’objectif est le rapprochement entre les cultures et les religions. L’orchestre Zyriab d’Oujda et le Rabbin-Chanteur Haim Louk, représentant le répertoire croisé du Matrouz judéo-marocain, rendront hommage à la grande chanteuse Zohra El Fassia. Les chanteuses Hayat Boukhriss et Raymonde El Bidaouia seront également au rendez-vous pour lui rendre hommage. Zohra El Fassia fut l’une des figures emblématiques du Malhoun. Elle fait partie de ces artistes qui ont non seulement apporté leur contribution à la culture populaire au niveau de l’interprétation musicale, mais ont également composé de nombreuses chansons en arabe dialectal, qui restent à jamais gravées dans nos mémoires. La Compagnie Manuel Gutierrez présentera le spectacle «Indialusia» qui réunira des danseurs Kathak venus de Benares «Inde du Nord» et des grands du flamenco comme Ana la China. Le Gharnati sera lui aussi dignement représenté par le groupe algérien Tarab et par Fouad Didi, qui nous feront voyager à Tlemçen. La musique arabo-andalouse, qui est au cœur de tout le festival, s’exprimera avec le jeune chanteur tangérois Abderrahim Moumen. En marge du festival, prendront place comme chaque année des «Matinées Forums», autour de la notion d’identité et de transmission. Des spécialistes viendront débattre de ces questions avec les artistes présents, qui s’exprimeront en chanson pour dire leurs vérités. Essaouira accueillera également une exposition intitulée «Moroccan Memories in Britain». Organisée par le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger autour de la collection de Pazul Dahan, elle va nous faire découvrir la diversité et la richesse des relations historiques entre le Maroc et la Grande-Bretagne. A son menu, un voyage documenté et illustré à travers les échanges diplomatiques et sociaux, les biographies de Marocains émigrés en Grande-Bretagne et enfin l’héritage commun des Maroco-Britanniques.Nadia BELKHAYAT

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc