×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

En mal de soleil, les Français s'offrent des destinations exotiques

Par L'Economiste | Edition N°:2588 Le 10/08/2007 | Partager

. L'Asie fait rêver les voyageurs au détriment de destinations comme le Maroc ou la TunisieLES Français, refroidis par le mauvais temps dans l’Hexagone, ont été nombreux cet été à opter pour des séjours exotiques en Asie et dans l’Océan Indien, au détriment de destinations jusqu’ici très populaires comme le Maroc et la Tunisie. L’Association de tour-opérateurs français (Ceto) a relevé une chute de 23% des réservations passées en juin pour le Maroc, et un recul de 8% sur la Tunisie. En revanche, l’île Maurice, la Réunion, les Etats-Unis, l’Inde ou encore le Vietnam ont le vent en poupe.L’Asie fait rêver les voyageurs: les départs enregistrés par le voyagiste Asia ont progressé de 17% en juillet, et cette tendance se prolonge en août, indique son PDG, Jean-Paul Chantraine. En tête du palmarès figurent le Vietnam, l’Indonésie, l’Inde et la Chine. «Malgré la grippe aviaire, le Sras et le tsunami, nos ventes ont progressé de 50% entre 2003 et 2006», ajoute Chantraine, qui s’attend à une hausse autour de 15% cette année, «très supérieure au marché du tourisme en France», plutôt morose.Autre tour-opérateur à tirer son épingle du jeu, Voyageurs du Monde, spécialiste des voyages sur mesure, table sur «une progression à deux chiffres des ventes sur l’année», selon Lionel Habasque, directeur général délégué qui décèle un fort engouement pour l’Asie et l’Afrique. Si Voyageurs du Monde compte traditionnellement peu de clients de dernière minute, Nouvelles Frontières a noté un «rush vers les destinations soleil», motivé par le temps maussade en France: les réservations ont progressé de 16% en juillet, et la hausse s’est poursuivie début août.«Il n’y a quasiment plus de places en août, sauf aux Antilles», indique-t-on chez Nouvelles Frontières, qui a très bien vendu Maurice, la Réunion, Madagascar, les Etats-Unis, le Vietnam et la Thaïlande. Si la Tunisie a progressé de 6% en juillet, le Maroc a baissé de 4%. A contre-courant du marché, Marmara, spécialiste du bassin méditerranéen, a bénéficié d’une «progression à deux chiffres» des départs au Maroc, en Tunisie et en Grèce en juillet, selon son PDG Hervé Vighier. Au Club Méditerranée aussi, on se montre satisfait: «Le mois d’août s’est très bien rempli», sur le long-courrier (Guadeloupe, Mexique) et le moyen-courrier (Turquie, Portugal, Maroc), même s’il «reste encore des places en Tunisie», note-t-on.Look Voyages, fort de son offre de clubs Lookéa, a vu ses réservations bondir de 45% en juillet, souvent des «ventes de dernière minute à des clients en quête de soleil», selon le directeur commercial Philippe Sangouard.Chez Fram, le Maroc, une de ses destinations-phare a certes reculé de 1% sur la période novembre-juillet mais Maurice et la Réunion ont progressé respectivement de 76% et 56%, et la Chine de 69%.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc