×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Carton jaune

Par L'Economiste | Edition N°:2635 Le 22/10/2007 | Partager

UN club de football est aussi et avant tout une entreprise. D’un côté, des ressources humaines et matérielles et de l’autre, des objectifs à atteindre, clairement identifiés. Même si la situation est loin d’être parfaite, l’exemple que fournit l’OCK malgré des moyens limités, prouve qu’il n’y a pas de fatalité. Le cas de ce petit club de province est cependant l’arbre qui cache la forêt dans le management de nos clubs sportifs, notamment le football, le plus médiatisé de tous les sports. Que reproche-t-on aux clubs de foot? Une gestion opaque où l’improvisation devient la règle et qui a fait fuir des sponsors, un management qui se remet rarement en cause et qui se sert de l’entraîneur comme éternel bouc émissaire. Aucune vision, sinon celle qui consiste à se mettre en avant. Le résultat, on le connaît: le marasme généralisé et une perte de confiance du public. Tous méritent bien un avertissement. Dans le foot, cela équivaut à un carton jaune.A. S.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc