×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Dossiers

    Emploi & Carrière
    Bon sens

    Par L'Economiste | Edition N°:2654 Le 19/11/2007 | Partager

    L’enquête de rémunération Diorh-Mercer dont les résultats viennent d’être présentés aux DRH confirme une tendance lourde observée depuis plusieurs années dans les entreprises, à savoir l’individualisation de la récompense. Le critère numéro 1 sur lequel les dirigeants des sociétés sondées assoient les augmentations de salaire est la performance individuelle. C’est du bon sens, dira-t-on, car avant de distribuer de la richesse, il faut d’abord la créer. L’inflation ou le fameux rattrapage du pouvoir d’achat si cher aux syndicats arrive à l’avant dernière position. Bonne nouvelle, le critère de l’ancienneté qui gonfle artificiellement la masse salariale de l’Etat-employeur est le dernier. Un jour ou l’autre, il faudra arriver à une convergence avec le secteur privé. A. S.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc