×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    El Jadida: Retard de pensions de retraités français

    Par L'Economiste | Edition N°:2106 Le 12/09/2005 | Partager

    . Leurs comptes bancaires ne sont plus approvisionnés par le Crédit Agricole. La Caisse française de retraite déclare verser les émoluments dans les tempsDes retraités français, résidant à El Jadida, s’interrogent sur le retard des versements de leurs pensions de retraite sur leurs comptes étrangers. Ces derniers permettent de traiter directement les opérations bancaires en devises. Les retards enregistrés s’étalent sur des mois. “Les versements à mon compte ont commencé à accuser des retards sans explication à partir du mois d’avril dernier”, déclare un Français installé depuis des années dans la région. Ce dernier a contacté par téléphone le service des payement, à la CNAV (Caisse nationale d’assurance vieillesse) à Paris, en France. La Caisse gère les avoirs de millions de retraités français dont bon nombre résident au Maroc. “Nous avons des problèmes avec le Crédit Agricole au Maroc”, est-il déclaré comme réponse à de multiples réclamations. La caisse française aurait donc reçu de nombreuses plaintes de ses clients retraités établis au Maroc. Les virements en devises s’effectuent au Maroc par l’intermédiaire de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Le Crédit Agricole dispatche ensuite les versements pour créditer les comptes étrangers ouverts auprès de différentes banques nationales. Des sommes très importantes en euros seraient donc retenues pendant des mois. Des échéanciers retardés et qui soulèvent à l’évidence beaucoup d’interrogations. Les Français retraités sont parfaitement conscients des transactions considérables qui peuvent se réaliser en l’espace de quelques jours. Que penser donc quand les différés s’étalent sur plusieurs semaines. Un autre Français raconte ses déboires pour recevoir ses mensualités. “Après trois mois de retard sans pension, j’ai emprunté à gauche et à droite pour survivre”, dit-il. Il a changé de banque pensant résoudre le problème. En désespoir de cause, il a fermé son compte bancaire et a préféré avoir recours à une carte Visa pour pouvoir disposer de sa pension à temps. D’autres Français retraités ne souffrent pas du même problème. Seulement leurs opérations financières sont assurées par d’autres organismes. Comme ce Français qui bénéficie d’un virement Swift par le Crédit Agricole en France. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI-------------------------------------------------------------------------N. B.: Le numéro du téléphone de la CNAV à Paris en France est: 0033155455000 (demander le service des payements).

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc