×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

EIBM: L'évolution vers l'architecture S/390

Par L'Economiste | Edition N°:87 Le 08/07/1993 | Partager

En présentant "l'état de l'art sur site central", EIBM, Electronic Business Machines, le concessionnaire général IBM pour le Maroc, veut monter à ses clients "grands systèmes" qu'il est possible de passer d'un système d'architecture à un autre tout en capitalisant l'investissement de départ.

D EPUIS sa transformation en entreprise autonome, l'ancienne agence IBM qui est devenue EIBM (avec une participation de l'ONA) entame une démarche commerciale plus active auprès de ses clients, actuels ou potentiels. Elle vient d'organiser des journées de formation sensibilisation sur les possibilités de passer d'un système à l'autre sans avoir à jeter l'ancien matériel.

Les entreprises concernées sont celles qui utilisent un système d'architecture S/370 et qui désirent évoluer vers la plate-forme S/390. Cette dernière est constituée de l'architecture ESA/ 390, des processeurs ES/9000 et des systèmes d'exploitation et logiciels associés.

Il est affirmé qu'une entreprise qui dispose d'une plate-forme S/370 peut évoluer vers la S/ 390 de façon naturelle et aisée. Pour cela, quelques heures suffisent à l'installation du matériel et du système permettant de tirer profit des avantages de l'architecture ESA/390.

Le but de l'opération est d'apporter de nouvelles fonctionnalités et de tendre vers toujours plus de performance. En effet, avec l'architecture ESA/390 sur la plate-forme IBM ES/9000, la mémoire réelle peut atteindre 8 gigaoctets et les canaux "série" atteignent un débit de 17 mégaoctets par seconde, de sorte qu'il lui est possible de gérer un très grand volume de données (jusqu'à 16 téraoctets) tout en conservant le maximum en mémoire.

Ceci aboutit à réaliser des économies tant directes qu'indirectes. S'agissant des économies indirectes, l'augmentation du débit global permet une réduction du temps de production batch (en différé) de 30 à 80% en fonction de l'environnement. La capacité d'absorption des transactions CICS (programme gestionnaire de transactions) supplémentaires varie de 20 à 25 % grâce à la gestion des données en mémoire.

Les économies directes consistent en la division par deux ou trois du coût d'exploitation (consommation électrique et maintenance) selon la configuration.

La disponibilité et la flexibilité sont des facteurs qui ont leur poids en vue d'une évolution continue. Les possibilités de maintenance et de reconfiguration pendant l'exploitation contribuent à une disponibilité continue. S'agissant de la flexibilité, il est spécifié que les processeurs ES/9000 sont équipés du dispositif PR/SM. Ce qui signifie qu'il existe une fonction de partage du processeur en partitions logiques qui fonctionnent avec un niveau d'isolation très important et permettent par là-même la coexistence de différents systèmes d'exploitation.

Parmi les raisons qui poussent une entreprise à opter pour la plate-forme S/390, la diversité et l'ouverture figurent en bonne place. Les systèmes d'exploitation sur cette plate-forme sont VSE/ESA, VM/ESA, MVS/ESA et Aix / ESA. Ce qui permet à chaque entreprise de trouver une solution sur mesure. Les versions non ESA sont également supportées dans le but de laisser chaque utilisateur libre de son rythme d'évolution. Autre paramètre dont il faut tenir compte, la plate-forme S/390 offre des traitements variés, à savoir par lot ou transactionnel, en gestion commerciale ou en calcul intensif, en mode centralisé ou distribué, en mode coopératif ou client/serveur...

Selon un responsable d'EIBM, le but de ce séminaire consiste essentiellement à montrer aux clients "grands systèmes" les dernières évolutions en matière de site central. EIBM ajoute à ses missions l'information régulière de ses clients sur place. D'ailleurs, certaines entreprises utilisatrices de grands systèmes n ' ont rien à envier à leurs consurs européennes dans la mesure où elles disposent déjà de l'architecture clients/serveurs S/390. 

N. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc