×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Doukkala-Abda/Enseignement
De grands enjeux, mais un budget réduit

Par L'Economiste | Edition N°:1931 Le 04/01/2005 | Partager

. Infrastructures scolaires limitées et nombre d’élèves en augmentation . Partenariats et coopérations pour financer des établissements scolairesFavoriser un enseignement profitable et qualifiant, apte à s’agencer utilement dans le marché de l’emploi. C’est un défi à relever avec succès dans la région Doukkala-Abda conformément au processus de la réforme engagée par le ministère depuis près de 5 ans, a expliqué Habib El Malki, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique. C’était à l’occasion de la tenue du conseil d’administration de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation, vendredi dernier, au siège de la province d’El Jadida. Le ministre a souligné les différents atouts et potentialités géographiques et naturels de la région avec la richesse de ses ressources tant agricoles que maritimes et qui connaît un développement industriel constant. La région, selon les recensements, se caractérise par une forte population jeune. El Malki précise, chiffres à l’appui, que 40% des habitants de Doukkala-Abda sont des jeunes ne dépassant pas les 15 ans et dont les 63% sont du milieu rural. La construction d’établissements scolaires en milieu rural a été possible grâce à des partenariats conclus avec des potentialités de la région, a indiqué de son côté Larbi Sebbari-Hassani, wali de la région Doukkala-Abda et gouverneur de la province de Safi. Il a relevé à cet égard le rôle important de la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Un plan avec comme objectif la construction d’un collège dans chaque commune rurale pour décongestionner les classes et encourager la scolarisation, a proposé Driss El Khazzani, gouverneur de la province d’El Jadida. La région se compose de 77 communes rurales dont 47 dans la province d’El Jadida et 30 dans celle de Safi. La gageure est de généraliser et de dispenser un enseignement de qualité en milieu rural. Pour ce faire, il est obligatoire d’améliorer les conditions des internats et d’augmenter leur capacité d’accueil, a relevé dans son exposé Abdellah El Gharbi, directeur de l’Académie Doukkala-Abda. Et d’ajouter que la région compte 410.193 élèves dont 45,3% de filles, soulignant une augmentation de 4% par rapport au cycle scolaire précédent. Ces élèves sont répartis entre l’enseignement préscolaire (45.650), l’enseignement primaire (262.358), l’enseignement secondaire collégial (68.342) alors que 33.843 élèves poursuivent leur scolarité dans l’enseignement secondaire qualifiant. Le budget, limité et constant depuis des années, alloué par le ministère de tutelle ne répond pas aux besoins de la région avec un nombre d’élèves en augmentation soutenue, a fait remarquer El Gharbi. Les besoins en matériel et en ressources humaines se sont aussi considérablement accrus, mettant l’académie dans une position difficile, a-t-il indiqué. Le budget de l’exercice 2005, de l’ordre de 70.649.900 DH, est prévu pour le fonctionnement et les différents investissements. Pour exemple, les factures d’eau et électricité pour les besoins de fonctionnement des différents établissements scolaires de la région, sont faramineuses, indique encore le directeur de l’académie. Pour moderniser et augmenter les infrastructures et les équipements des espaces scolaires, l’académie a, en chantier, 24 projets dans la région. Pour faire face au déficit de son budget, l’institution a recours à des partenariats et coopérations régionaux, nationaux et aussi internationaux. Les membres du conseil d’administration (sur 41 membres, 33 présents et 8 absents), ont soulevé, de leur côté, les différents problèmes que connaît le secteur. Particulièrement, les surcharges des classes, le manque d’équipement, surtout en eau et électricité, dans des établissements d’enseignement primaire. Ont été abordés aussi les actes de vandalisme dans les établissements scolaires en milieu rural et l’absence de formation continue au bénéfice des enseignants du primaire. Les membres ont par la suite approuvé à l’unanimité le budget de l’exercice 2005.


Accord université-commune

Le président de l’Université Chouaïb Doukkali et le président de la commune urbaine d’El Jadida ont signé un accord de coopération pour la création d’un centre d’orientation au profit des élèves et des étudiants. Le centre aura pour objectif d’aider les élèves à choisir le type d’études supérieures selon des profils adaptés aux besoins du marché. De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc