×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Tétouan: Les contraintes financières de la gestion de l’eau

Par L'Economiste | Edition N°:1931 Le 04/01/2005 | Partager

. L’aide ibérique a atteint 21 millions de DHLa gestion de l’eau représente un des défis majeurs de la gouvernance locale. La pression démographique combinée au développement industriel porte aujourd’hui préjudice à la salubrité des bassins versants et des oueds. Des points noirs sont régulièrement décelés et représentent une menace pour l’écosystème et la santé du citoyen. Cette prise de conscience a connu son expression dans la création de 7 agences à travers le Maroc, il y a quatre ans. Une initiative louable qui avait pour objectif de faire sortir la gestion de l’eau des sentiers battus de l’administration classique. Toutefois, cette nouvelle dynamique connaît une contrainte financière dont l’importance varie d’une région à l’autre.A Tétouan, l’Agence du bassin hydraulique du Loukkos vit la même situation depuis sa création en novembre 2000. Son budget annuel ne dépasse guère les 6 millions de DH. Ce sont les propres ressources de l’Agence issues des taxes sur l’exploitation du domaine public hydraulique qui sont budgétisées. Il s’agit de l’extraction des matériaux de construction taxée à 5 DH le m3. Par ailleurs, l’ONE qui utilise l’eau des bassins pour la production de l’électricité paie à 4 centimes le kWh produit. L’année 2005 apportera plus de prélèvements pour l’Agence à travers la taxation de l’irrigation et de l’eau potable. L’Etat a réservé une subvention annuelle de 6 millions de DH, qui cette année n’a pas encore été allouée. Par contre, “l’aide ibérique totalise 21 millions de DH dont 11 millions sont assuré par le gouvernement espagnol et 10 millions de DH par le gouvernement andalou”, explique Mahfoud Jamal, directeur de l’Agence du Loukkos. A la lumière de ces éléments, la coopération internationale devient incontournable. Dans cette perspective, des membres de l’Agence du Loukkos ont effectué récemment une visite d’étude et d’échange d’expériences à Séville (capitale de l’Andalousie placée sur Oued El Kébir). A l’ordre du jour de cette visite déclinée sous forme de séminaire, la présentation des nouvelles techniques de la gestion intégrée des ressources en eau. L’objectif étant d’améliorer la performance des systèmes d’économie de l’eau et de préservation de sa qualité.


Maîtriser les crues

En 2000, les crues de Oued Martil ont tué 8 personnes et provoqué des dégâts matériels importants. Un système d’alerte efficace s’est alors imposé pour prévenir la catastrophe. La maîtrise des inondations a constitué, après, une des priorités de l’Agence du Loukkos. A Séville, les discussions ont porté entre autres sur ce problème. Ainsi, le gouvernement andalou a financé un système de télédétection (2 millions de DH) qui permettra d’avoir des données instantanées sur l’état de la crue sur oued Martil. L’Agence du Loukkos veut diversifier les partenariats pour avoir une meilleure marge de manœuvre quant à la réalisation des projets coûteux. Pour l’année 2005, elle compte entrer en contact avec les Anglais et surtout les Japonais qui disposent d’une grande expérience en matière de gestion de l’eau. De notre correspondant, Mostafa BENTAK

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc