×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Marrakech: Belle performance du tourisme

Par L'Economiste | Edition N°:1931 Le 04/01/2005 | Partager

. Les arrivées ont enregistré une hausse de 25%Les indicateurs pour la saison touristique de 2004 sont tous au vert, du moins d’après les statistiques touristiques à fin novembre. Cela confirme la réalité sur le terrain pour Marrakech. La destination a bel et bien repris le dessus et promet de faire mieux pour cette saison. La ville a drainé le tiers des arrivées touristiques nationales, suivie par Agadir. A fin novembre 2004, les arrivées ont enregistré une hausse de 25% par rapport à la même période en 2003. En cumulé et sur les 11 mois de 2004, cela fait près de 17% de touristes de plus que l’année précédente. Ce sont les marchés classiques émetteurs qui sont derrière cette hausse, c’est-à-dire la France, l’Espagne et la Belgique. Par marché, le tourisme interne a enregistré un rebond sur toutes les destinations. Il s’explique, selon les statisticiens, par “le glissement du mois de Ramadan d’une dizaine de jours par rapport à 2003”. Ainsi ce décalage, qui a entraîné une baisse de 21% en octobre, a drainé une hausse de 65 % en novembre.En réalité, les hausses de novembre ont été confirmées en décembre, du moins pour les fêtes de fin d’année. Ils étaient près de 60.000 visiteurs dans la cité ocre. Un record. De fait, Marrakech s’est classée parmi les premières destinations de voyage durant cette période.En nuitées, la hausse a été de près de 27% en novembre dernier par rapport à la même période en 2003. Ce sont donc plus de 300.000 nuitées qui ont été enregistrées pour ce mois. Le taux d’occupation des établissements a été, quant à lui, de 54% avec des durées de séjour de 4 nuitées. A rappeler tout de même que l’offre hôtelière s’est élargie ces dernières années avec l’ouverture de nouveaux établissements. Dans l’ensemble, les statistiques du ministère et pour une fois, concordent avec celles des professionnels. L’analyse sur 5 ans (à partir de 2000, année considérée comme charnière pour le secteur avec son plus haut cycle), fait apparaître une hausse de 8% dans la cité ocre. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc