×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Cuir: Mandel fait exploser son chiffre d'affaires

Par L'Economiste | Edition N°:821 Le 31/07/2000 | Partager

• En huit ans, la société Mandel, spécialisée dans la fabrication de tige pour chaussure, a multiplié son chiffre d'affaires de 750%• Recette: Conquête de nouveaux marchés et extension des capacités de production«JE ne m'attendais pas à être primé; d'ailleurs, ce fut une agréable surprise pour tout le personnel«, indique avec modestie M. Madani Alouhmy, gérant de la société Chaussures Mandel, qui a reçu le deuxième prix dans la catégorie II (chiffre d'affaires à l'exportation compris entre 2 et 10 millions de DH) des trophées à l'expert. La fabrication de chaussures est une histoire de famille chez les Alouhmy. L'aventure a commencé à la fin des années 70 par la création d'une petite unité, dont la production était essentiellement destinée au marché local. Vers le milieu des années 80, M. Alouhmy rentre dans la société familiale tenue par son frère pour y injecter du «sang neuf. Résultat: une nouvelle structure est créée. La première continue de servir le marché local. La seconde, Mandel, avait pour objectif de trouver des opportunités sur les marchés extérieurs. En 1989, le premier marché vers la France est décroché, une aubaine pour la petite entreprise qui passe à la vitesse supérieure. Deux ans plus tard, la totalité de la production est absorbée par des commandes venant de l'Hexagone. Elle embraie entre 1990 et 1993 sur de nouveaux marchés, dont l'Italie, de manière à diversifier ses débouchés et surtout pour ne plus rester dépendante d'un marché unique. La première année, la société réalise un chiffre d'affaires de 700.000 DH. En 1998, grâce à une stratégie offensive à l'ex-port, la PME arrive à tripler son chiffre d'affaires pour arriver à 2,7 millions de DH.C'est à ce moment-là, que la petite entreprise de la rue des Rosés à Casablanca n'arrive plus à honorer des commandes de plus en plus volumineuses. Les dirigeants investissent 1 million de DH dans une nouvelle unité à Bouskoura pour satisfaire un nouveau client français. Aujourd'hui, l'entreprise travaille avec de grands noms tels qu'Eram, Bopy, Fourmi et Degorse. Grâce à cette expansion, la production qui était de l'ordre de 300.000 paires (tiges pour chaussures) est passée à 500.000 pièces, mais avec traitement de la matière première au produit fini prêt à la consommation.Cette année, la direction vient de réaliser un nouvel investissement de 800.000 DH. Aujourd'hui, cela leur permet d'augmenter la capacité de production et de fabriquer 4.000 pièces jour. Le chiffre d'affaires réalisé en 1999 est conséquent puisqu'il atteint 5,2 millions de DH, soit près de 750% de plus en 8 ans. C'est ce qui leur a permis de décrocher le trophée.A l'instar du textile, l'industrie du cuir est fortement menacée par la parité du DH, la concurrence des pays de l'Est et le manque de collections de produits finis.M. Alouhmy ne souhaite pas s'aventurer sur le marché local parce quel selon lui: «Les magasins au Maroc ne savent pas anticiper sur les tendances. C'est un risque énorme que de fabriquer et stocker sans savoir si la production sera écoulée«.R.L.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc