×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Crédit à la consommation
La LOA s'impose dans l'automobile

Par L'Economiste | Edition N°:1693 Le 28/01/2004 | Partager

. Les sociétés de crédit sont de plus en plus nombreuses à proposer la formule. Durée de location optimale: 48 mois. Grâce au système de récupération de la TVA, les taux d'intérêt sont plus bas Comme pour les promotions spécial Aïd-al-Adha, les campagnes publicitaires pour le crédit auto se multiplient en ce début d'année. La période est propice à l'investissement dans un véhicule, de l'avis des professionnels. Et pour cause, les primes et autre 13e mois servent généralement d'avance ou de dépôt de garantie. Mais, même sans apport initial, il est possible d'acquérir un véhicule personnel. Les formules de crédit se multiplient pour le bonheur des consommateurs. Crédit du Maroc propose, par exemple, un financement à 100% du prix dans une limite de 200.000 DH à condition que l'endettement du client n'excède pas 30% de son salaire. Pour une personne qui touche 5.000 DH par mois, le remboursement d'un prêt de 75.000 DH s'étalera sur 5 ans avec une traite de 1.599 DH. Bien évidemment, s'il souhaite acquérir un véhicule plus coûteux, le client doit verser un apport initial. Autre formule, jugée plus intéressante, la location avec option d'achat (LOA). Elle permet à un client particulier de devenir propriétaire d'un véhicule tourisme neuf après payement des loyers et de la valeur résiduelle sur une période contractuellement déterminée. La LOA est de plus en plus proposée par les sociétés de crédit dont notamment Salafin, Wafasalaf, Sofac Crédit et Eqdom. Il s'agit d'une formule avantageuse aussi bien pour le client que l'organisme de crédit, affirme Valérie Goutard, directeur Marketing à Eqdom. “Sur le marché risqué de l'automobile, la LOA nous apporte des garanties. D'ailleurs, nous ne faisons pratiquement plus que de la LOA depuis son lancement en juin dernier et nous sommes satisfaits de la demande”, ajoute-t-elle. Sept ou huit mois après son introduction chez Eqdom, la LOA représente aujourd'hui 80% des contrats par rapport au crédit auto classique. Sur le plan fiscal, la formule est attrayante car les loyers sont calculés sur la base d'un prix hors taxe, ce qui réduit le montant des mensualités par rapport à un crédit auto classique. La LOA est jugée idéale pour les salariés du privé, public et semi-public, les professions libérales, les commerçants et les retraités. Pour la société de crédit, les risques sont minimes car elle reste propriétaire du véhicule tant que l'option d'achat n'est pas utilisée. “C'est une formule win-win”, tient à préciser la responsable Marketing d'Eqdom. La durée de location varie entre 24 et 60 mois. “Mais pour que la formule soit optimale, il faut que les payements s'échelonnent sur 48 mois”, souligne Valérie Goutard. Au-delà, le client devra verser une part de la TVA.Rappelons que la LOA concerne les voitures de tourisme neuves de toute marque, à l'exception des véhicules utilitaires légers. Les voitures économiques ne sont pas incluses dans cette offre puisque l'avantage fiscal n'est pas intéressant (la voiture économique bénéficie déjà d'une TVA de 7%). Il faut également s'acquitter d'un dépôt de garantie obligatoire qui peut constituer 10 à 20% du prix du véhicule TTC. Si le client ne veut plus devenir propriétaire de son véhicule, le dépôt de garantie (moins les frais de remise en état) lui sera restitué. S'il souhaite devenir propriétaire, il ne recevra rien. Autre avantage pour les sociétés de crédit, la LOA permet de s'ouvrir à de nouveaux clients de différents profils. “Nous nous diversifions vers une population plus aisée”, affirme Valérie Goutard. En effet, pour un contrat LOA, le prix du véhicule à financer doit excéder les 150.000 DH. Ce qui exclut d'office les petites bourses.


Vivement le salon de l'automobile !

A la veille des vacances estivales, les crédits auto redémarrent. C'est la période la plus propice à ce type de crédits, s'accordent à dire les professionnels contactés. En effet, la demande augmente sensiblement à partir de fin mai jusqu'au mois d'août, selon Abdelhanine Belmahi, directeur du Développement à Sofac Crédit. “Pour nous, la haute saison correspond aux vacances, la fin d'année et le salon biannuel dont nous sommes sponsor,” affirme-t-il. “Le salon crée une mobilisation, sans compter les nombreuses promotions qui l'animent”, renchérit Valérie Goutard. Les professionnels tablent effectivement sur le salon de l'automobile, qui se tient cette année du 7 au 16 mai à Casablanca, pour doper les ventes. Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc