×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Création d’entreprises: Casablanca toujours en tête

Par L'Economiste | Edition N°:2343 Le 18/08/2006 | Partager

. A fin juillet 2006, 26.810 certificats négatifs délivrés . La métropole économique vient en tête avec 36%. Brevets d’invention: l’industrie pharmaceutique tire la demande ENCORE un bon indicateur pour l’économie marocaine pour cette année 2006! Accélération au niveau de la cadence de création de nouvelles entreprises: plus de 28% par rapport à fin juillet 2005. En effet, durant les sept premiers mois de cette année, l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) a délivré 26.810 certificats négatifs contre 20.911 durant la même période de l’année 2005.Le Grand Casablanca demeure toujours la destinée privilégiée des nouveaux entrepreneurs. Selon les statistiques de l’Ompic, cette région accapare le gros lot avec une part de 36% du nombre global. Suivie de la région de Rabat-Salé Zemmour-Zaïr avec 12%. Les provinces du nord et du sud sont les moins loties avec des parts respectivement de 9% et 8%. Les grands chantiers en cours dans le nord du Royaume changeront probablement la tendance. Malgré cette embellie du bâtiment, les services viennent en tête au niveau de la répartition sectorielle avec une part de 48%, selon les intentions formulées par les futurs entrepreneurs. Suivis respectivement du commerce (26%), l’industrie (12%) et les BTP (10%). Les derniers rangs sont occupés par le secteurs de l’énergie et des mines et celui de l’agriculture et la pêche avec une part égale de 2% chacun. Une analyse par nature juridique permet de relever une prédominance des sociétés à responsabilité limitée (SARL) et personnes physiques avec des parts respectives de 73% et 22%. Par contre la société anonyme (SA) se contente uniquement de 2%. Cette ruée vers la SARL est motivée par la simplicité des procédures administratives. Ajouter à cela un apport en capital d’un montant abordable à savoir 10.000 DH au lieu de 100.000 comme il est exigé pour la création d’une société anonyme (S.A). Sans oublier de signaler que pour la SARL la responsabilité des associés est limitée au montant de leur apport. Pour le mois de juin 2006, le nombre d’entreprises créées s’élève à 3.970 dont 2.220 par les personnes physiques et 1.750 par les personnes morales. Les centres régionaux d’investissements ont délivré au mois de juillet dernier 1.579 certificats sur un total de 3.141. Par ailleurs, pour les titres de la propriété industrielle, la progression est de 15% par rapport aux sept premiers mois de l’année précédente. En effet, à fin juillet de cette année, 5.444 titres ont été enregistrés par les services de l’Ompic. Ils sont répartis comme suit: 4.430 pour les marques, 533 destinés aux brevets d’invention, le reliquat réservé aux dessins et modèles industriels. Fait marquant: le taux spectaculaire du nombre de brevets d’invention est de plus de 40%. L’Ompic attribue cette performance aux retombées des campagnes de sensibilisation. En effet, une série de séminaires et de colloques ont été organisés au profit de l’entreprise, de l’université et également des particuliers. S’agissant de la répartition du nombre de brevets par secteurs, la médecine et l’hygiène arrivent en tête, grâce aux brevets pharmaceutiques, avec une part de 42% sur les 533 titres, suivies des industries chimiques et du secteur de la mécanique avec chacun une contribution de 15%. Pour la rubrique des marques, les services dominent également avec une part de 30%, suivis de l’agroalimentaire (23%) et du secteur de la chimie et parachimie (18%). En fin, pour ce qui est des dessins et des modèles, l’ameublement figure en première position avec 27%, talonné par le textile et habillement (22%) et le secteur de l’alimentaire (19%). Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc