×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Comment faire de l’axe Tanger-Tétouan un pôle économique

Par L'Economiste | Edition N°:1768 Le 14/05/2004 | Partager

. Une réflexion en cours pour faire profiter toute la région du projet Tanger-MedLe choix du site du futur port de Tanger-Med a permis de faire une pierre deux coups. Selon les responsables du projet, il s’agit du meilleur endroit géographiquement parlant pour accueillir un tel projet. Les infrastructures d’accompagnement vont faire de l’axe Tanger-Tétouan, un pôle économique qui va certainement rivaliser avec l’axe Casa-Rabat. L’Agence du Nord (ADPN) a organisé cette semaine un colloque pour parler du marketing des villes. Pour l’agence, il n’y a que deux options: soit la marche vers un leadership régional centré sur Tanger-Med, soit la mise en place d’une compétition bipolaire entre Tanger et Tétouan. Actuellement, la région se développe selon deux axes, celui de Tanger et celui de Tétouan. Selon la vision de l’agence, il faut absolument exploiter les espaces vides laissés entre les deux villes pour en faire un centre d’appui logistique, qui serait à la croisée des chemins des principaux centres urbains et à proximité de la zone franche industrielle de Melloussa. Plus clairement, l’idée est de créer un centre qui pourrait prendre place au port Sec de Cruce Blanco, un ancien poste de contrôle de l’époque coloniale situé à mi-chemin sur la route Tanger-Tétouan. Il aura pour autre avantage la préservation de l’environnement. Car, “la région du Nord dispose d’un cadre naturel exceptionnel mais fragile”, note Mohamed Amal Guedira, chargé de mission à l’ADPN. A travers un centre d’appui logistique, il s’agit d’épargner le littoral, principal point d’attraction touristique. Le projet va donc participer au renforcement de l’offre logistique sur le détroit avec à la clé, une valorisation de l’axe économique Tanger-Tétouan. Cette vision tend à favoriser l’émergence d’une identité économique régionale. Selon Driss Benhima, directeur de l’Agence de développement du Nord, c’est cette identité qui permettrait de faire profiter au maximum la région du méga-projet de Tanger-Med. Sinon, les habitants du Nord risquent de n’être que des spectateurs. C’est dans cette optique que s’inscrit le projet de Forum Invest (cf. www.leconomiste.com). Ce dernier, encore en projet, aura pour tâche de mettre en place une plate-forme “public-privé” pour servir de catalyseur à l’émergence de cette identité économique régionale.


Voie rapide de connexion

Rappelons que le projet de port Tanger-Med coûtera plus de 12 milliards de DH. La première phase devra entrer en service dès juin 2006. Le seul volet infrastructures coûtera à lui seul 4 milliards de DH. Il comprendra, entre autres, une autoroute de 50 km qui reliera le complexe portuaire à l’autoroute du Nord, en plus d’une voie rapide de connexion avec la zone commerciale de Fnideq. Elle reliera la zone avec l’autoroute Tétouan-Fnideq en cours d’étude. Il est prévu aussi de mettre en place une interconnexion ferroviaire avec Tanger sur 52 km (dont le financement vient d’être débloqué), ainsi que la transformation en voie rapide de la route reliant Tanger et Tétouan. De notre correspondant,Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc