×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Un nouveau Sofitel à Agadir

Par L'Economiste | Edition N°:1768 Le 14/05/2004 | Partager

. Il s’agit de l’hôtel ABS pris en location par le groupe Accor La chaîne Accor comptera bientôt un septième Sofitel au Maroc. C’est à Agadir que l’enseigne sera implantée notamment au niveau de l’hôtel d’ABS, construit sur le Founty précédemment commercialisé par la chaîne Millenium (www.leconomiste.com). Après plusieurs rencontres, les représentants d’Accor gestion Maroc et ceux d’ABS ont décidé de concrétiser leurs négociations à travers un contrat de location. Marc Thepot, DG d’Accor qui ne précise pas la teneur du document, indique que l’hôtel arborera l’enseigne Sofitel dès le 1er juillet 2004. Pour le dirigeant, les bonnes relations entre la chaîne hôtelière française et la BMCI, chef de file des établissements bancaires ayant financé le projet d’ABS, ont été déterminantes dans la décision prise. Maintenant il faut faire vite pour adapter le produit aux standards Sofitel et à la clientèle cinq étoiles ciblées. Depuis plusieurs semaines des équipes d’Accor se relaient à Agadir, car outre l’assistance technique aux propriétaires de l’établissement depuis le départ de Millenium, il s’agit, précise Marc Thepot, de travailler sur un grand nombre de chantiers. En effet, avant le premier juillet, le système informatique de l’hôtel devra être mis à niveau et le volet commercialisation bouclé d’ici peu pour ne pas rater la saison estivale. D’un autre côté, sont programmés le réaménagement d’espaces et la formation des ressources humaines. Pour le moment, l’hôtel emploie 125 personnes, un nombre qui pourrait passer à 250 dès que l’établissement atteindra sa vitesse de croisière. C’est Hamid Benhatar, un Marocain actuellement à la tête du Sofitel de Djerba, qui devrait diriger l’ensemble de cette équipe. Pour doper l’activité de l’hôtel, les dirigeants d’Accor comptent notamment sur la clientèle de congressistes et les incentives. Pour cela il est nécessaire que la salle de congrès comme d’autres espaces programmés dans l’établissement soient finis au plus vite. “Il n’y a pas d’avenir pour cet hôtel sans la clientèle MICE (meeting incentive convention exhibition)”, souligne Thepot. A noter que plusieurs espaces de l’hôtel n’avaient pas été terminés à la suite du litige survenu entre ABS et l’entreprise Rampini, qui avait été chargée de la construction de l’hôtel. Ce différend connaîtra sûrement une fin heureuse très bientôt au grand bonheur des sociétés sous-traitantes avec la reprise en gestion de l’établissement par Accor et les nouvelles prédispositions du propriétaire à l’égard de ses créanciers. Cette implantation ramène également la confiance chez les banques créancières d’ABS et profitera aussi à l’activité de la station balnéaire.


Deux milliards de DH d’investissement

Parallèlement à cette opération, Accor poursuit son plan de développement dans le Royaume. Depuis 2002, la chaîne a ouvert plusieurs structures. Il s’agit notamment de la thalassothérapie du Sofitel Marina Smir, du Sofitel de Marrakech sans oublier le déblocage du projet du Casa City Center dont les constructions sont en cours. Le lancement des travaux de cinq Ibis est programmé pour cette année. “Entre 2004 et 2008, Accor va investir 2 milliards de DH au Maroc”, précise Marc Thepot. Le démarrage de la construction du Novotel sur le Founty est toutefois tributaire de l’aménagement des travaux hors site à la charge de l’Etat. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc