×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Bush entame sa première visite en Asie du Sud

Par L'Economiste | Edition N°:2223 Le 28/02/2006 | Partager

. Au programme notamment la coopération nucléaire avec l’IndeLE président américain George W. Bush tentera cette semaine de faire progresser un accord de coopération nucléaire avec l’Inde et poussera le Pakistan à faire davantage contre les dirigeants d’Al Qaida, lors de sa première visite dans l’Asie du Sud. «Dans cette région vitale, les défis sont grands et les opportunités sans précédent», a souligné le président qui quittera les Etats-Unis mardi 28 février. La région dans laquelle il se rend comprend les deux plus ardents rivaux nucléaires au monde et représente une zone à très fort potentiel économique. En Inde, où il séjournera trois jours, Bush essayera de pousser à la réduction des barrières commerciales. Il a reconnu en fin de semaine que l’accord nucléaire en discussion était une «question difficile» et qu’il y avait «encore du travail» à faire. L’accord prévoit une reconnaissance du statut nucléaire militaire de l’Inde en permettant de l’aider dans son programme nucléaire civil. Il implique que New Delhi accepte de séparer clairement ses recherches militaires et civiles dans le domaine nucléaire. L’Inde renâcle à une totale transparence car il pense que George W. Bush n’obtiendra pas l’approbation totale de l’accord envisagé auprès du Congrès américain, selon l’ancien ministre américain de la Défense, William Cohen. Le sujet dominant avec le Pakistan, où il se rendra ensuite, sera le terrorisme. Le dirigeant américain tentera de convaincre son homologue Pervez Musharraf de faire davantage pour capturer Ousama ben Laden et son adjoint Ayman Al-Zawahiri, qui se cacheraient dans la zone frontalière avec l’Afghanistan. Bush a indiqué qu’il exhorterait aussi Musharraf à empêcher que les séparatistes du Cachemire utilisent son territoire pour mener des attaques contre l’Inde. Le président américain sacrifiera à une passion pakistanaise en rencontrant des professionnels et des enfants pratiquant le cricket.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc