×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Près de 120 millions d’euros débloqués pour les Palestiniens

Par L'Economiste | Edition N°:2223 Le 28/02/2006 | Partager

. Les ministres des AE réunis à BruxellesLa commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, a annoncé lundi 27 février le déblocage de 120 millions d’euros pour venir en aide au peuple palestinien, appelant les autres pays donateurs à faire de même. «Aujourd’hui, je vais annoncer un paquet très substantiel d’aides afin de subvenir aux besoins de première nécessité» des Palestiniens, a déclaré Ferrero-Waldner, avant de retrouver les ministres des Affaires étrangères de l’UE réunis à Bruxelles. La commissaire a précisé que 40 millions d’euros serviraient à payer directement les factures énergétiques de l’Autorité palestinienne et 64 millions consisteraient en des aides directes par le biais de l’Onu. Par ailleurs, elle a souligné que la Commission souhaitait que 17,5 millions d’euros tirés d’un fonds de la Banque mondiale soient débloqués pour aider à payer les salaires du gouvernement de transition de l’Autorité palestinienne. «Nous estimons politiquement nécessaire de soutenir Mahmoud Abbas», le président de l’Autorité palestinienne, a-t-elle ajouté, et éviter son effondrement financier. L’UE est le principal bailleur de fonds de l’Autorité palestinienne. Fin janvier, elle avait informé le Hamas, vainqueur des législatives, qu’elle ne poursuivrait son soutien financier que si ce groupe, considéré comme terroriste par l’Europe et les Etats-Unis, renonçait à la violence et acceptait de négocier avec Israël. A noter que le Quartette (USA, UE, Russie, Onu) va examiner cette semaine les moyens d’éviter l’effondrement financier de l’Autorité palestinienne. Les représentants du Quartette doivent tenir une conférence téléphonique mercredi prochain pour trouver des solutions à la crise affrontée par les Palestiniens. Israël a décidé des sanctions économiques contre l’Autorité palestinienne à la suite de la désignation par le Hamas de son numéro un Ismaïl Haniyeh comme candidat au poste de Premier ministre. L’Etat juif doit geler dès début mars le transfert mensuel d’environ 50 millions de dollars (42,1 M EUR) de fonds correspondant au remboursement des droits de douane et de TVA qu’il prélève sur les produits destinés aux territoires palestiniens. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc