×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Barid Al-Maghrib veut améliorer l'écoute client

    Par L'Economiste | Edition N°:1718 Le 04/03/2004 | Partager

    . Un nouveau style de management en projet. 110 cadres sur 20 ateliers de réflexion pour fixer les axes stratégiques «Barid Al-Maghrib, une entreprise plus compétitive, réactive et flexible». C'est à travers une nouvelle stratégie, baptisée “Vision 2008” que les souhaits de Mohamed Wakrim, directeur général de Barid Al-Maghrib (BAM), se concrétiseront. Après le programme de restructuration lancé en 2000, BAM est en quête de nouveaux outils pour asseoir sa politique de développement. Avec la mise en place de ce processus de planification stratégique, BAM cherche à consolider sa position, à se recentrer sur le client et à améliorer la qualité de ses prestations. “Outre ces performances, les dernières années ont été surtout marquées par la concrétisation de plusieurs projets et principalement celui de la restructuration de Barid Al-Maghrib”, souligne Ghannami, directeur de la stratégie à BAM.Aujourd'hui, l'ambition de l'entreprise est de mettre en place un management où l'ensemble du personnel est convié à y mettre du sien. Le projet d'entreprise “Vision 2008” se base sur l'orientation du client, la qualité du service, la dynamique commerciale et la mobilisation des ressources. “Tout cela passe par un management participatif, basé sur les objectifs et les priorités de la direction générale”, indique Abdeljalil Ghannami.Sur le terrain, cela se traduira par le développement des synergies entre les trois métiers de l'établissement: le courrier, la messagerie et les services financiers. La stratégie de BAM prend en compte également les nouvelles technologies de l'information et de la communication dans le cadre de l'évolution de ses métiers. Ainsi, l'entreprise a procédé à l'installation des guichets automatiques, l'informatisation des bureaux de poste et l'intégration du suivi électronique des envois de colis via Internet. Le souci de qualité est de mise également. Pour faire face à une concurrence de plus en plus féroce, BAM cherche à retrouver des standards qua-lité au niveau de tous les services. Afin de concrétiser ces objectifs, des ateliers ont été constitués. Il s'agit de 20 ateliers dont la principale tâche est d'élaborer les axes stratégiques et les objectifs à atteindre pour la période 2005-2008, ainsi que les moyens humains, logistiques, financiers et technologiques nécessaires pour les réaliser.Et ce sont 110 cadres supérieurs, représentant l'ensemble des directions centrales et régionales qui ont pris part à ces ateliers de réflexion durant deux semaines à Rabat. D'ici la mi-mars, les axes stratégiques seront définis par ces ateliers. A partir de là, une formation sera lancée au profit des responsables sur la planification stratégique. Elle vise à permettre aux responsables de s'imprégner du processus et de prendre connaissance de ces outils qui seront mis en place par BAM. De surcroît, la formation permettra de préparer la deuxième phase du projet “Vision 2008”, à savoir l'élaboration du plan stratégique de l'entreprise sur 4 ans. Cette première phase sera talonnée par une phase de décision où l'ensemble des entités de BAM auront à élaborer leur planning sur 4 ans pour accompagner la nouvelle vision. Ils seront déclinés en plan d'action annuel, traduisant les actions concrètes et mesurables à réaliser durant une année. En fonction de la maturité de l'organisation, un plan d'action individuel cette fois-ci est envisageable. En cas de sa mise en place, il sera mis en œuvre avec un système de suivi et de réalisation par employé. L'entrée en vigueur du plan est prévue pour début janvier 2005.


    Une restructuration réussie

    L'année 2003 était de bon augure pour BAM. Durant cet exercice, BAM a connu plusieurs mutations. A titre d'exemple, l'installation du guichet automatique, la mise en place de la gestion des files d'attente, du suivi automatique des envois via Internet et la tarification en ligne. Autre défi relevé, l'informatisation des bureaux de poste. Aujourd'hui, BAM compte 700 agences informatisées sur un total de 822. Amal BABA ALI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc