×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Assurances/contrat-programme
Le secteur table sur 45 milliards de primes en 2014

Par L'Economiste | Edition N°:3107 Le 14/09/2009 | Partager

. Une croissance qui sera tirée par toutes les branches. Règlement à l’amiable pour les accidents de la route Comment sera le marché de l’assurance en 2014? La projection réalisée dans l’étude préalable au contrat-programme prévoit une période de croissance exceptionnelle en vie comme en non-vie. Le tout étant conditionné par la mise en place des différentes propositions du comité de pilotage du contrat-programme. D’ici 5 ans, le marché de l’assurance va plus que doubler pour atteindre 45 milliards de DH de primes et générer 400 milliards de DH de réserves. Une croissance qui sera tirée par la quasi-totalité des branches et catégories de la population. Et en particulier par le développement du marché des professionnels. Dans ses propositions au gouvernement, le comité de pilotage a proposé la mise en place de nouvelles assurances obligatoires: la RC habitation, la RC décennale… Il a aussi recommandé la généralisation de la RC Pro à l’ensemble des professions à risque. La souscription devant se faire via les organisations professionnelles. La croissance attendue en 2014 ne s’effectuera pas au détriment des fondamentaux techniques car le secteur ne sera plus dépendant de l’évolution des marchés financiers puisque la stabilité des tarifs sera confortée. Un rééquilibrage technique qui résultera de l’impact des actions de lutte contre l'insécurité routière et de prévention contre les risques d’accidents du travail. Le secteur table ainsi sur une baisse de 35% des accidents de la route et sur un recul de moitié des décès liés à un accident du travail. Autres mesures qui seront à l’origine de la stabilité des tarifs, la réussite des actions de lutte contre la fraude et l’accroissement des règlements à l’amiable dans l’indemnisation des victimes d’accidents de la route. Le secteur propose d’élargir la loi en rendant possible la transaction suite à un accident de la route. Il est également favorable à une convention d’indemnisation directe des petits sinistres corporels dont l’IPP est inférieure à 5 ou 10%. Pour obtenir des informations sur les procès verbaux, il préconise une convention avec la Sûreté nationale, la Gendarmerie royale et la Protection civile. Le comité prévoit aussi d’institutionnaliser, au sein de la fédération des assurances, un organe qui centraliserait les procès-verbaux pour l’ensemble des assureurs. En 2014, les assureurs veulent améliorer la qualité de service aux assurés et victimes des accidents. Ils veulent rompre avec l’image de «collecteurs de taxes» pour celle de «conseillers en protection des biens et des personnes». K. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc