×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Marrakech/tourismebr
Objectif, doubler le trafic aérien

Par L'Economiste | Edition N°:3107 Le 14/09/2009 | Partager

. 32 vols de plus à partir d’octobre. Urgence sur le marché britannique LES opérateurs locaux le répètent à l’infini. Le développement touristique dépend d’une politique de transport aérien adéquate. «C’est encore plus vrai pour Marrakech qui a prouvé sa capacité à attirer les plus grands investissements dans l’industrie hôtelière», estime Hamid Bentahar. La ville ocre va doubler sa capacité litière actuelle d’ici 5 ans. «Le trafic aérien devra suivre», dit-il. Un défi pour le Centre régional du tourisme (CRT) qu’il préside. Pour remplir les lits actuels et futurs, il n’y a pas d’autre choix que de doubler le trafic. Et ce n’est pas pour rien que le budget additionnel consacré à la promotion de Marrakech (150 millions de DH) dédie une grosse part au soutien en co-marketing aux compagnies aériennes. «Il faudra aussi travailler la main dans la main avec l’Office national des aéroports et Royal Air Maroc pour une meilleure cohérence du positionnement de Marrakech», souligne Bentahar. Par ailleurs, selon les opérateurs locaux, il y a urgence sur le marché anglais. La première destination touristique du Royaume n’est pas reliée par un vol régulier à la Grande-Bretagne. «Or, les Anglais sont friands d’enseignes de luxe. Il faut travailler là-dessus». En attendant, le renforcement des vols directs en low-cost sur le marché britannique est annoncé. Easy Jet va passer d’un vol par jour à 2 dessertes quotidiennes à partir de Londres dès octobre. La même compagnie va ouvrir une nouvelle ligne Marrakech-Manchester à raison de deux dessertes hebdomadaires. Elle doublera également ses liaisons à partir de Paris et prévoit un quotidien pour l’Italie. Rayanair mise aussi sur Marrakech. Ainsi, la compagnie lance une nouvelle ligne à partir de l’aéroport East Midlands (2 vols par semaine) et met en place deux dessertes hebdomadaires sur la ligne Bristol-Marrakech. La compagnie va aussi injecter une ligne quotidienne au départ de Madrid. La rentrée sera également marquée par le renforcement des vols charters à partir du Danemark via la compagnie Cimber Air et de la Suisse à travers Farner et Switer. Au total, 32 vols par semaine se rajouteront à l’existant à partir d’octobre. «La qualité des prestations à bord des avions et à l’aéroport est aussi primordiale », observe Abdelatif Kabbaj, président du groupe Kenzi. Ces derniers temps, les différents problèmes techniques rencontrés par des avions d’Atlas blue au départ de Marrakech n’ont pas servi l’image de la cité ocre.B. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc