×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Alimentaria’06
    Tendances et innovation feront recette
    DNES à Barcelone, Amin RBOUB

    Par L'Economiste | Edition N°:2142 Le 01/11/2005 | Partager

    . 5.000 entreprises de 70 pays pressenties . Le pavillon marocain lorgnera le marché latino américain . L’Inde, la Chine et le Japon, des marchés courtisésLes préparatifs vont bon train pour le salon Alimentaria (salon espagnol de l’agroalimentaire). Prévue du 6 au 10 mars 2006 à la Foire de Barcelone, cette grand-messe bisannuelle de la capitale catalane (une joint-venture entre l’opérateur international Reed Exhibition et la Foire de Barcelone) coïncidera cette fois-ci avec le 30e anniversaire de l’événement. Le 28 octobre, les organisateurs ont fait une présentation de la 15e édition du salon et ce, en présence d’une cinquantaine de journalistes venus des quatre coins du monde. “En 30 ans, Alimentaria a gagné en maturité. Aujourd’hui, il est le deuxième salon international après Anuga de Cologne et avant le SIAL des Paris, a précisé José Luis Bonet, président du salon. En témoignent, selon les organisateurs, l’augmentation de la superficie et le nombre d’exposants. Un classement que les organisateurs attribuent surtout à la superficie du salon. Ce qui ne fait pas l’unanimité aux yeux des professionnels de l’événementiel. Car le visitorat est également un critère déterminant. Sur ce point, SIAL est beaucoup plus en avance. En effet, la superficie d’Alimentaria a été substantiellement revue à la hausse. Les derniers chiffres font état de la présence de 5.000 compagnies pressenties, pour la plupart des multinationales. Quant à la superficie globale, elle sera de 115.000 m2 contre 105.000 en 2004. Le nombre de visiteurs, exclusivement des professionnels, est estimé à quelque 150.000 personnes. Alimentaria ne compte pas s’arrêter là. “Nous briguons le leadership des salons professionnels dans les années à venir”, souligne Luis Bonet. Basé sur le concept de foire globale, Alimentaria mettra l’accent, lors de la prochaine édition, sur le caractère innovant de l’industrie alimentaire et les fortes tendances de la restauration et la gastronomie. Innoval, une aire multidisciplinaire, devra répertorier les nouveaux produits de l’industrie agroalimentaire et les efforts consentis en Recherche & Développement entre 2004 et 2006. Des lignes de plats cuisinés réfrigérés et des produits à forte valeur ajoutée semblent être choisis par de plus en plus d’industriels. Le bio ne sera pas en reste puisque certains exposants développent aussi de nouveaux concepts de produits plus sains pour l’organisme. Certains pays en seront à leur première participation. Et ce sera le cas pour la Syrie, l’Egypte, la Turquie, la Colombie ainsi que d’autres d’Amérique latine. L’Asie sera dans la ligne de mire des exposants. Des banques de données et mises en relation seront programmées avec les 3 marchés-phares asiatiques et qui sont devenus des géants de la distribution agroalimentaire (l’Inde, le Japon… et la Chine bien sûr!). Pour le Maroc, il sera représenté, pour la cinquième fois, par une quinzaine d’exposants sur une superficie globale de 250 mètres carrés. Soit la même surface que celle de la dernière édition. Rappelons que la superficie était de 350 m2 en 2002. La réduction du stand marocain est surtout due à un incident avec les autorités douanières espagnoles. Des brochures et échantillons d’exposants étaient restés bloqués jusqu’à l’avant-dernier jour. Ceci étant, l’optimisme reste de mise. Les exposants marocains ont une nouvelle vision. L’objectif pour cette édition est de se positionner sur des produits de niche dans le marché ibérique et par-delà, se frayer une place sur le marché latino-américain, souligne Abdelkrim Abouyoub, chef du département Agro-industrie au Centre marocain de la promotion des exportations (CMPE). Reste que les Marocains ont pratiquement les mêmes produits que leurs voisins espagnols (huile d’olive, tomates, oranges, poisson, vins…). Selon Abouyoub, Alimentaria n’est pas une fin en soi. Le salon devra servir de plate-forme pour atteindre les pays d’Amérique latine qui ont un fort potentiel de consommation et de développement. Les produits-phares du stand marocain seront les agrumes, les olives, les conserves, le poisson… Pour Abouyoub, l’accent sera surtout mis sur les nouveaux produits tels que les marinades, les plats précuisinés, le prêt à consommer et autres produits surgelés. Le bio sera également représenté ainsi que la charcuterie halal, mais en petites quantités, ajoute-t-on au CMPE.Au-delà de la recherche de nouveaux marchés et des opportunités d’affaires, le salon est une vitrine de la table et du panier de demain, des aspects différents de consommation et de styles de vie. L’un des pavillons-clés du salon sera sans doute Restaurama. Comme son nom l’indique, cet espace donnera à voir les nouvelles tendances de la gastronomie dans le monde, de l’hôtellerie et du catering. Pour le grand public, Degusta (un salon de dégustation, démonstration culinaire et commercialisation sur place) donner un avant-goût d’Alimentaria. Il sera organisé du 10 au 14 novembre à la Foire de Barcelone.


    13 salons en un

    Alimentaria n’est pas seulement une vitrine pour l’exposition mais aussi un chef-lieu des opportunités d’affaires entre industriels et représentants institutionnels, un moyen de tâter le pouls du marché mondial. Au total, 13 salons seront abrités par Alimentaria en 2006. Il s’agit d’un hall des soft-drinks, boissons et bières appelé Epobebidas. Les viandes et produits dérivés comme la charcuterie seront exposés au salon Intercarn. Pour sa part, Interlact abritera les produits lactés et dérivés (yaourts, beurre, fromages…). Comme d’habitude, le rayon des vins et spiritueux (Intervin) constitue l’un des lieux-phares de l’exposition avec dégustation, tapas et animation. Autre site important du salon, Interpesca qui devra répertorier des variétés de fruits de mer. Les produits alimentaires tels que le riz, le sucre, biscuits et autres seront exposés au salon Multiproducto. Pour sa part, Restaurama devra répertorier des aspects de l’alimentation hors domicile ainsi que les nouvelles tendances dans leurs différentes expressions (style de vie) et autres aspects de la gastronomie. Autre branche complexe du secteur agroalimentaire, fruits et variétés exotiques exposés à Vegefruit. Pour les aliments congelés et surgelés, ils figureront au Congelexpo. Expoconser abritera pour sa part les conserves de poisson et plats.  L’huile d’olive n’est pas en reste puisqu’elle a un salon dédié Oliveria, au même titre que les aliments bio, dits organic foods. A ces 13 salons, s’ajoutent deux pavillons, l’un des régions et produits du terroir et l’autre est international avec des particularités culinaires et des plats cuisinés.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc