×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Skhirat: 2,8 milliards de DH d’investissements privés

    Par L'Economiste | Edition N°:2142 Le 01/11/2005 | Partager

    . Labinal, Legler, Fruit of the Loom… s’installent dans cette préfecture. Plus de 4.000 emplois à créerLa préfecture de Skhirat-Témara se transforme progressivement en pôle économique. Les investissements y affluent de toute part. Lancés au cours de l’année 2005, des projets représentent un montant global de 2,8 milliards de DH d’investissement. Ils généreront quelque 4.000 postes d’emploi. Une délégation conduite par Hassan Amrani, wali de la région de Rabat-Salé, a visité ces chantiers pour s’enquérir de l’état d’avancement de plusieurs projets industriels et commerciaux dans cette préfecture. Elle était composée notamment de Mohamed M’Hidia, gouverneur de la préfecture de Skhirat-Témara, Nabil Kharroubi, directeur du CRI de Rabat et des hommes d’affaires.Le premier chantier visité a été le terrain sur lequel sera construit le centre commercial Aswak Assalam. Situé à Témara, ce projet est réalisé par le groupe Chaâbi. Il est prévu sur une surface de 48.000 m2 et nécessitera un investissement de 125 millions de DH. Il devra générer quelque 150 emplois permanents. A la commune rurale Aïn Attiq, une visite a également été effectuée au chantier de construction de l’unité de production de câblage aéronautique, Labinal Maroc. Le montant de l’investissement s’élève à 300 millions de DH et créera quelque 400 emplois. L’activité sera dédiée aux producteurs d’Airbus, Matis, Boeing, Dassault Aviation et Snecma. La particularité de ce projet d’envergure, comme l’a souligné Amrani, est de «faire appel à des profils pointus. La main-d’œuvre marocaine sera des plus qualifiées. Cela donnera lieu à une véritable expertise marocaine dans ce secteur hautement technologique». L’état d’avancement de ce projet est jugé «satisfaisant». L’unité sera opérationnelle dès janvier 2006. Autre secteur à fort potentiel, le textile. A Skhirat, les membres de la délégation ont visité Legler-Maroc, un complexe intégré de tissage et filature textile. Ce projet est né d’un partenariat entre le groupe italien Legler-International, spécialisé dans la fabrication de jeans, et le groupe industriel marocain Atlantique. Il sera réalisé sur une superficie de 13 ha et créera environ 800 emplois stables. Le montant d’investissement est de 750 millions de DH. Les travaux devront s’achever en mai prochain. La production sera entamée en mai, pour une moyenne annuelle de 25 millions de mètres de tissu jeans et 9 millions de tonnes de fils. Pour le DG Driss Snoussi, «ce projet est la première phase d’un chantier d’envergure qui comprend la mise en place d’une seconde unité, dédiée à la confection, au niveau de Bouknadel». Le second chantier est ouvert depuis 3 mois. Le tout, pour un investissement global de 1 milliard de DH et 4.000 emplois directs et indirects. La délégation a également visité un complexe de filature et tissage textile du groupe «Fruit of the Loom». Ce projet est en phase de démarrage. Etalé sur une superficie de 50 ha, il a nécessité un investissement de 1,4 milliard de DH. Il contribuera à la création de quelque 1.150 emplois. Rappelons que tous ces projets ont fait l’objet d’une convention avec l’Etat marocain au printemps dernier. Les deux premiers projets se spécialiseront dans la production du tissu denim et feront du Royaume l’un des principaux sites mondiaux de production de jeans. Le troisième sera consacré à la production de tissus pour la confection de tee-shirts, sweat-shirts et joggings et contribuera à renforcer les atouts du Maroc en tant que plate-forme d’exportation vers l’Europe et les Etats-Unis.


    Parc industriel prêt à l’emploi

    PARMI les projets structurants dans la région Skhirat-Témara, figure le nouveau parc industriel de Aïn Attiq, lancé sur une superficie de 11 ha. Il comporte 35 lots totalisant 86.850 m2 pour un coût global estimé à 17,7 millions de DH. L’objectif de cette nouvelle zone, précise le CRI de la capitale, est de proposer une offre de lots aménagés prêts à recevoir des unités de production. A la même commune, et sur le terrain limitrophe de la nouvelle zone, 20 locaux, prêts à l’usage de dépôt et de stockage, seront construits dans le cadre du projet «Kriem». Le montant de cet investissement s’élève à 40 millions de DH et générera 1.500 postes d’emploi. Autre projet, RR Immobilier. Il s’agit d’un pôle d’animation, situé à l’intérieur d’un programme résidentiel dans la commune de Harhoura et constitué d’un centre commercial et d’activités annexes. Le montant de cet investissement est d’environ 80 millions de DH. Des centaines d’emplois sont prévus.Tarik QATTAB

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc